La petite trousse verte de Sandra LeGuern

La petite trousse verte de Sandra LeGuern

En chemin vers un entrepreneuriat en ligne

Services : site web avec mini identité pour site
Pour : coach et éducatrice spécialisé
Demande : création de site avec le but de pouvoir servir au mieux sa communauté en ligne Personnalité : Inspirante, réconfortante et joyeuse

Le point de départ pour le travail d’identité visuelle était l’archétype Aventurier. Sandra a tellement envie de booster ses clients à se dépasser, de se lancer dans l’aventure. Mes ces femmes ont besoin d’être accompagnées et ne pas aller trop vite vers l’aventure pour ne pas se perdre. J’ai donc choisi une palette plutôt féminine, rassurante, avec le vert obligatoire vu le nom du projet. Ce sont des couleurs un peu désaturées pour ne pas agresser le visiteur au premier vu. J’ai aussi rajouté un jaune pour donner un peu d’éclat de joie.

mood board La petite trousse verte

Un site qui permets le développement

La demande de Sandra a commencé par une prise de contact sur Instagram : “Help!!!! Je me lance dans la création d’un site web et c’est l’horreur… J’y comprends strictement rien, ce que je réalise est terriblement moche. J’ai besoin d’aide !”

J’ai sourie et j’ai accepté le challenge. Et Sandra a bien fait parce que son projet est beaucoup plus qu’un site web. C’est un projet d’entrepreneuriat en ligne à la services des mamans qui manquent de confiance en elles.

Aperçu du site web de Sandra LeGuern

Le story du héros de La Petite trousse verte

Pour commencer, on a choisi une ambiance du site pour ces aventurières à venir, les aventurières de la vie. La tâche est délicat parce que trop de boost peuvent faire fuir les clients et pas assez, on vise mal. Le défi, c’est aussi de ne pas mettre trop d’information en premier vu et de se focaliser sur le storytelling : le voyage de transformation du client.

Nous avons bien structuré le contenu pour pouvoir introduire les services de Sandra petit à petit.

Sandra est le guide de la Petite trousse verte

Comme Sandra fait très bien des petites vidéos, nous avons préparé le site pour qu’elle puisse insérer des vidéos de présentation – d’elle même et aussi de ses accompagnements et ses programmes de coaching.

Mes méthodes de design, basé sur le Storytelling façon Donald Miller, collent complètement avec le parcours de Sandra. Le client est au centre et Sandra comme le (la) guide qui va l’accompagner, le Gandalf de la Petite trousse verte.

Gandalf le Guide

Un site en mouvement

Aujourd’hui, ce que tu vois en visitant lapetitetrousseverte.fr n’est que le début. Tout est préparé pour que Sandra puisse développer son site selon ses besoin et selon son goût à elle.

Il faut absolument qu’on retrouve Sandra et ce qu’elle fait sur ses réseaux sociaux quand on visite le site. De cette raison, je fais le design de base, mais je laisse chaque personne rajouter sa petite touche personnelle. Mais attention, je surveille de près ! 😉

Sandra WP et Divi thème

Les outils de construction

Les outils que j’utilise et donc WordPress comme plateforme et le thème Divi que je personnalise selon les besoin de la personne en face de moi. Sur le site de Sandra j’ai adapté l’aspect avec des codes spécialisés pour bien obtenir le résultat final.

WordPress et Divi est pour moi la combinaison gagnante. Ayant construit des sites web depuis 2006, j’ai fait le tour: le site pure codes, solutions genre Wix ou Squarespace, wordpress avec des thèmes spécifiques pour chaque site (payant ou pas) etc. J’ai franchement galéré pour rendre le site accessible aux utilisateurs débutants, les entrepreneurs. Il est très important pour moi de pouvoir livrer un site qui est facile à la gestion. Mais là, c’est bon. Tout le monde peut apprendre à changer des textes et des images avec cette combinaison. Je suis contente.

Après, si la personne n’a pas envie de mettre la main dans la pâte, je suis toujours là pour proposer mes services de maintenance. Mais au moins, il y a un choix.

Outils connectés

Pour Sandra, la communication avec ces clientes est le noyau de son activité. Nous avons donc facilité la prise de contact avec des formulaires, des questionnaires, des liens vers ses réseaux sociaux et la possibilité de mettre en place une liste de diffusion à partir du site.

Chaque entrepreneur a besoin d’outils différents et ce n’est jamais complètement fini. On évolue et nos outils évoluent avec nous. Mais je pense que nous avons bien préparé le terrain pour Sandra. Enfin, c’est elle qui te dirais ça !

Merci Sandra, tu es une personne inspirante

Avec ce billet je voudrais officiellement remercier Sandra pour se tourner vers moi. Elle est un personne inspirante avec plein de bienveillance et de détermination. J’espère que notre collaboration continue !

Pour trouver Sandra en ligne

https://lapetitetrousseverte.fr
https://www.facebook.com/sandra.leguern.9
https://www.instagram.com/sandra.le.guern
https://www.youtube.com/channel/UCXoRyDToZlwjiAxXfP0Si5A

Storytelling pour une page d’accueil efficace

Storytelling pour une page d’accueil efficace

Utiliser le Storytelling pour ton site web va te faire sortir de tout ce qu’on a appris, surtout sur l’écriture. On va diminuer l’information et se focaliser sur les désirs du client. On va réduire le bruit et clarifier notre message qui va guider nos clients vers un achat.

Simplicité mes amis

Décides d’abord l’utilité de ton site. Pourquoi les gens viennent sur ton site et qu’est-ce que tu voudrais qu’ils fassent ? Prendre RDV ? Acheter qqch ? Envoyer un message  ? Quand tu sais ça, tu peux avancer.

On va rester authentique, on va positionner le client dans la place de héros et on va ressoudre les problèmes qu’il a avec notre solution en main. Pour les principes de Storytelling comme je l’utilise >> lire cet article d’abord

Sur la page d’accueil, on se contente d’être bref. On utilise les couleurs et les images pour communiquer nos valeurs et notre expertise.

les 5 éléments obligatoires

1 Le pitch

En premier lieu, avant même que le client doit se déplace sur ta page, tu as ton pitch en une phrase. Ce pitch doit révéler quels problèmes tu résouds, comment tu le fais et les bénéfices / le résultat de ton service.

Exemple de la semaine dernière : Un restaurant : La belle-famille arrive ? Venez chez nous pour un dîner en famille calme et inoubliable.

2 Des appels d’actions évidentes

Pour être franc, les clients viennent sur nos sites à la recherche de quelque chose. S’il trouve ce qu’il cherche, il a besoin d’aide pour pouvoir se procurer de ce qu’il veut. On a besoin de boutons “Buy now”, un appel d’action première, mais aussi un secondaire.

Par exemple : 1. Prendre RDV (si c’est ça qu’on veut) ou 2. Télécharger le guide (si on est dans le service).

L’appel à l’action secondaire est pour ceux qui ont besoin de plus d’info sur nous, sur nos valeurs, nos expertises, nos talents, etc. En tout cas, le client n’est pas prêt à acheter encore.

Ces boutons vont avoir deux couleurs différentes qui ne changent pas à travers le site. Cela pour la cohérence.

**** 📌-moi sur Pinterest pour lire plus tard 👇 ****

Pin Storytelling pour ta page d'accueil

3 Les images

Il faut faire bien attention à ce que communique les images, et surtout la première image. C’est par cette image que tu vas présenter la fin heureuse ; à quoi ressemble la vie après avoir acheté tes produits ou utilisé tes services.

4 Nos propositions en petites bouchées

Ce qui va contredire tout ce que nous avons appris à l’école, c’est ce quatrième point. Nous n’allons pas écrire des romans sur chacun de nos services, surtout pas sur la page d’accueil.

On va essayer de trouver le point commun de tous nos services et produits et communiquer là dessus : en un seul phrase ! “ La clé de succès est la formule personnalisée ” par exemple. Puis le client déroule la page et trouve son information et le bouton appel à l’action.

5 Très peu de mots

Alors là, nous sommes tous victimes d’une abondance de mots. On veut tout dire directement. On a envie de tout décrire dans les détails. Mais ne le fais pas sur la page d’accueil. Point. Notre challenge va être de trouver les mots justes et faire passer beaucoup d’information en images. (Images bien optimisées pour le web, on est d’accord?)

Guider et diriger nos utilisateurs à l’aide du Storytelling

Quand tu crées ton contenu, tu as toujours ta story dans la tête :

  • Qui est le héros (profil client) et le problème dont il cherche la solution ?
  • Qui est le vilain, le moteur, de quoi il a peur, qu’est-ce qu’il veut éviter ?
  • Toi, le guide, ton empathie et ton autorité consiste à quoi ?
  • Le plan d’action que tu donnes au héros, c’est lequel ?
  • La fin heureuse, c’est quoi dans ce cas ? Confiance en soi ? Un bon café le matin ?

Le défi pour nous, c’est de trouver les mots justes et les images qui correspondent à notre récit. Je suis d’accord, on fait tout nous mêmes, tout seul comme des grands, mais on ne peut pas briller sur tous les plans.

Mais souviens-toi que ton identité visuelle et ton site ont un investissement pour pouvoir gagner ta vie. C’est très important de développer ces éléments-là. Je conseille, comme toujours, d’avoir une bonne vision de son activité et de ses clients avant de se lancer dans l’aventure.

Si tu es prêt à prendre ta communication visuelle au sérieux et tu as besoin d’un coup de main. Tu es la bienvenue pour me contacter et prendre un RDV initial gratuit. ( C’était du coup l’appel à l’action primaire 😉  ) Ou bien, tu peux commencer par t’inscrire à ma liste de diffusion pour avoir accès à ma bibliothèque de ressources ( C’était l’appel à l’action secondaire :p ).

Domaines et hébergements – c’est quoi la différence ?

Domaines et hébergements – c’est quoi la différence ?

Les entrepreneurs comme nous, devrons profiter à maximum du marketing presque gratuit qui consiste un site web.

Très peu coûteux, un site peut rendre une petite entreprise locale très visible, si on fait attention à quelques éléments de base : un site avec une adresse personnalisée, est le b.a. ba.
 

 
La différence entre domaines et hébergements

 

Appartement, Immeuble et la boîte aux lettres

On me demande souvent ce qu’il faut choisir, domaine ou hébergement ? , en mode domaine vs. hébergement. Ma réponse est : il ne faut pas ! Il n’y a pas de choix à faire !

Ce n’est pas des variations d’une seule choses, ce sont deux éléments nécessaires pour exister en ligne.

Lors d’un rendez-vous avec une cliente la semaine dernière, la question se posait : mais quelle est la différence entre le domaine et l’hébergement ?

J’ai essayé de trouver une explication qui dépasse les serveurs, le DNS et les SSL, d’expliquer les choses simplement.

Voici ce que j’ai trouvé :
 
 

  • Le site web, c’est votre appartement. Vous êtes locataire ou propriétaire. C’est votre chez vous en ligne.
  • L’hébergement est l’immeuble qui loge votre appartement. Sans lui, votre site ne serait qu’une idée, un objet abstraite.
  • Le domaine, lui, est donc votre adresse. Ce le domaine qui permets aux visiteurs de trouv
     

 
La relation site-domaine-hébergément

 

Des pièces détachées

Le site, le domaine et l’hébergeur peuvent s’acheter séparément. En principe.

Vous pouvez, par exemple, avoir plusieurs sites chez le même hébergeur. Ou bien, plusieurs domaines qui pointent vers le même site.

Certains hébergeurs, sinon tous (?) permets des sous-domaines. Cela est pratique quand on veut par exemple un lieu où montrer un certain aspect de son activité : shop.tonsiteweb.fr ou demos.tonsiteweb.fr.

Pour les multiples domaines, je conseille toujours d’acheter plusieurs domaines dès le départ. Moi, je me suis procurée l’extension .com et .fr directement.

De cette façon, personne peut venir te piquer ton nom, et on évite la confusion.

Mais comme ce n’est pas très cher, si on prévoit une présence en ligne assez importante : go crazy, défoulez-vous sur les noms de domaine !

La procuration d’un nom de domain se fait assez simplement, il faut juste s’assurer que le nom de domaine que vous souhaitez soit libre.
 
 

Ton site se loge dans un hébergement

Il y a une différence entre tous les plateformes DIY de site web, où la construction de votre site peut se faire sans connaissances techniques, et les plateformes comme WordPress, Joomla et Modx. En fait, il y en a deux. Sur ces derniers

  • vous êtes propriétaire de tout votre contenu, non pas seulement votre nom de domaine
  • vous ne payez rien pour le plateforme lui-même

Les plateformes de site comme Wix et Weebly gère votre nom de domaine et votre hébergement pour vous. Et il se fait payer le double par rapport au prix que vous paierez si vous en occupez tout seul.

Les hébergeurs, si vous trouvez un sérieux, vous aide avec tout le côté technique si besoin. Cela dit, un webdesigner n’est pas une mauvaise idée, comme ça vous pouvez vous occuper de votre métier plutôt qu’apprendre un autre.

Si cous voulez voir un peu plus sur les différences, j’ai un article qui reprend les fondamentaux : Bien choisir son site internet .

 
 

Mon avis sur l’installation en ligne

Les opinions se divisent autour de quelle solution il faut avoir pour une existence en ligne. Je n’ai pas d’opinion fixe. Mais je trouve logique que ce que je publie en ligne soit ma propriété.

Quand on débute avec un site web, et une entreprise, je ne suis pas contre des plateformes semi-gratuites comme Wix, Weebly et Squarespace. Mais plus vous êtes sérieux, plus vous vous investissez dans votre entreprise, plus je trouve que vous devrez construire votre appartement, acheter une place dans un immeuble et payer pour votre adresse.

Moi je paye 7€ par mois chez mon hébergeur et 15€ par an pour mon domaine. WordPress est gratuit et truffé de possibilités. Pour moi, il n’y a même pas à choisir.

Et, vous, vous faites comment ?

Mettre les images sur WP ❧ optimiser les images pour son site web pro

Mettre les images sur WP ❧ optimiser les images pour son site web pro

Préparer des images, c’est une chose, mettre les images sur son site web, est autre chose. Après avoir lu cet article, vous avez un flux de travail sous la main qui est facile, rapide et efficace. Vous avez également quelques pistes pour une optimisation SEO, le référencement naturel.

Cet article fait partie d’une série sur l’optimisation de l’image pour son site web pro.

Télécharger le PDF Workflow Images, flux de travail ici

Je vais vous montrer comment mettre vous images sur votre site WordPress. Si vous n’avez pas WordPress comme plateforme, vous pouvez toujours traduire ce flux de travail vers votre système à vous.

On travaille en trois étapes :

  • téléverser vos images dans la bibliothèque de médias sur WordPress
  • insérer une image dans votre article
  • mettre une image en avant

Mettre les images dans la bibliothèque de médias

Allez d’abord sur votre Tableau de bord. Ensuite dans Médias > Ajouter. Un fois sur place vous pouvez cliquer sur le bouton Choisir des fichiers ou bien ouvrir votre dossier (préparé en avance) sur l’ordinateur et tirer les images vers la fenêtre ouverte.

Changez ensuite, si besoin, le titre et la description de l’image en cliquant sur Modifier.

Placer l’image dans un article & remplir la balise alt

Créez votre article. Mettez un titre et écrivez votre texte. Placez ensuite le curseur dans l’article où vous le voulez et appuyer sur Ajouter un média.

La bibliothèque s’ouvre et vous allez marquer l’image du choix. Vous replissez Titre et Texte alternatif. Cette manipulation fait partie des adaptations qui vont vous donner un meilleur référencement. Elle permet à google de trouver vos images selon vos mots clés.

Puis, vous l’alignement et la taille de limage. Pour avoir un site léger, vous choisissez la taille adapté à l’utilisation. Si c’est une image pour le blog, vous avez besoin d’une image 1080px maximum. Si l’image est la moitié de votre article, vous choisissez une taille autour de 300px ça suffit largement.

En savoir plus sur les dimension et les tailles conseillées pour un site web efficace

Quand vous avez choisi le logiciel pour changer la taille et l’aspect de vos photos et si vous utilise un flux de travail précis, la rédaction de vos photos devient super simple et rapide.

En savoir plus la mise en forme des photos sans photoshop

Placer une photo Mise en avant

Pour que votre article aie une image sur la page de Blog. Il faut préciser une image mise en avant. L’endroit pour faire ça est dans la partie droite du fenêtre Créer un article, sous les catégories.

Vous faites ensuite exactement comme dans l’étape deux de cet article. Vous mettez un titre avec le mot clé et vous remplissez la case Texte alternatif. Puis clique Définir image en avant.

C’est tout ! Vous publiez votre article et voilà. Un article avec des images adaptés au référencement naturel.

Dans le prochain article nous allons parler un peu plus du SEO, le référencement naturel.

Engregistrez sur Pinterest pour lire plus tard !
Mettre les images sur votre site web pro

Dimension et taille de fichier – Optimiser vos images

Dimension et taille de fichier – Optimiser vos images

Changer la dimension et la taille d’une image sans avoir des logiciels chez soi ? Alléger l’image pour un site rapide ? Oui, dans cet article on fait tout ça. Un guide pour débutant, des astuces pour l’intermédiaire. Une vidéo qui accompagne et un PDF pense-bête.

Après avoir lu cet article, ou vu la vidéo, vous allez pouvoir trouver gratuitement des images de bonne qualité et de les adapter à une utilisation sur le net sans perdre en qualité (visuellement).

[ Cette vidéo fait partie d’une série autour de l’image en ligne. Allez sur YouTube pour vous abonner sur la chaîne de Mille Myriades Tutos et restez au courant quand une nouvelle vidéo est publié ! ]

Si vous avez loupé l’article de la semaine dernière, pas de panique, cliquez ici pour lire tout sur les principes de base et ici pour vous abonner sur ma liste de diffusion et télécharger gratuitement le pdf interactif qui vient avec cette série.

Partie 1 : les bases


Vers le PDF

.

Dans cette article, je vous montre comment

  • trouver des images libres de droit et les télécharger
  • adapter la dimension de l’image sans utilisation de Photoshop
  • alléger l’image pour que votre site reste rapide avec une bonne expérience pour le lecteur (google adoooore ça ! )

Télécharger une image libre de droit Gratuitement

Allez d’abord sur un site qui fournit des images libre de droit, gratuitement. Vous ne savez pas où ? Jetez un œil sur l’article sur mes 3 sites préférés des images libres de droit d’auteur.

Téléchargez ensuite vos images et rangez les dans un dossier dans votre ordinateur. Gardez l’original dans ce dossier.

Pour terminer cette étape, nommez vos photos de manière qu’elle soit reconnaissable, de préférence avec un mot clé de l’article prévu pour cette image. ( c’est bon pour le référencement naturel )

Changer la dimension et la taille pour optimiser vos images pour le web

Changer la dimension de vos images

Pour commencer, faites une copie de votre image. Travaillez toujours avec une copie. Utilisez Gimp, Photoshop ou bien un site comme https://www.befunky.com/fr/.

Dans la vidéo, vous pouvez me regarder changer les dimensions dans befunky.com.

Deuxième étape est de réduire la taille en pixel des images pour qu’elles correspondent à votre site et votre blog. Choisissez la taille la plus grande si vous voulez l’utiliser partout sur le site. Si c’est pour votre blog, il suffit d’avoir la taille défini pour votre blog.

Les photos prises avec un appareil photo ou téléchargé à partir d’un site photos libre de droits, elles sont très grandes. Il faut alors réduire la taille pour correspondre à votre site. Cela permet de garder votre site rapide malgré de nombreuses images.

  • Plein écran : 1920px est conseillé – il faut penser à tous les tailles d’écran
  • Blog : si c’est un blog avec un sideboard, normalement 1080px va suffire largement.
  • Pour connaître les tailles dans WordPress allez dans Réglages > Médias

Minimiser / compresser vos images

Faites encore une copie de l’image réduite en dimension (on ne sait jamais). Dans le programme de votre choix, réduisez la résolution à 72ppi.

Dans la vidéo, je passe par un site nommé jpegmini.com. Ce site minimise votre fichier d’un seul coup. Vous n’avez qu’à téléverser et télécharger. Simple. Efficace.

Ça allège votre image et elle devient ainsi plus légère. Votre site reste ainsi rapide, même avec de belles photos dans vos articles.

J’espère que vous avez appris plein de choses aujourd’hui ! Préparez vos images pour la semaine prochaine parce qu’on va attaquer le référencement naturel, côté images.

à Bientôt !

Dimensions et Formats – optimiser les images pour le web

Dimensions et Formats – optimiser les images pour le web

Quels dimensions et formats d’images pour le web ?! Difficile, la taille des images sur votre site ? site lourd ? images pixelisés ? vous avez entendu parler du référencement naturel des images, mais ne pige pas tout ?

Allez suivre mes vidéos ces prochaines semaines, je couvre tout ce dont on a besoin de savoir !

Vous avez votre identité visuelle, votre site web, vous avez vos images et photographies, et après ? Il faudrait adapter vos images à une utilisation en ligne.

Avec cet article, je démarre une série qui va vous guider dans la préparation des images pour une utilisation efficace en ligne : Comment optimiser les images pour son site web pro ?

J’aimerais vous parler du format, de référencement naturel, google, la mise en forme, comment alléger une photo pour un site plus rapide et tant d’autre chose.

Aujourd’hui on commence par les considérations autour de l’image et les dimensions et formats de base. À la fin de cet article, vous allez connaître tous les points à vérifier avant de mettre vos photos en ligne.

Si vous êtes plus spectateur que lecteur, voici une vidéo qui accompagne cet article :

Dimensions et Formats – principes de base

Image en ligne – sujet qui divise. On trouve plein de conseils sur le net autour de cette question et on ne sait pas qui est le bon. La réalité est que tout dépend du résultat qu’on voudrait avoir. Je propose ici une solution de base que j’utilise et qui fonctionne bien.

Le principe de base est que les images pour votre site devrait être aussi petites que possible mais aussi grand que la qualité est correcte. Un site avec des images trop grandes devient vite très lourd.

Le défi des images sur le web est d’obtenir le meilleur rapport entre poids et qualité.

Sur le web on utilise 72 ppp ( points par pouce ) parce qu’ils sont plus légère en Mo ou Ko et pour l’impression 300ppp.

👀 Dans l’article suivant je vous montre comment alléger vos images, étape par étape, ne vous inquiétez pas, je vous couvre.

Formats pour vos images adaptées

Les formats sont .jpg ou .png. Png permet d’avoir un arrière plan qui est transparent, ce qui n’est pas le cas avec .jpg

Dimensions et formats - la différence entre le format PNG et JPG

Paramètres de décision de tes images

Maintenant, il faut souligner qu’il n’y pas une repose qui corresponde à tous les sites. Tout dépend de votre modèle, la manière dont le site à été conçu et les écrans dont vos visiteurs utilisent.

Dimensions et Format – les chiffres

Il y a quand même quelques ponts de repères dans cette affaire. Il faut juste connaître les dimensions et formats de votre site et les écrans dont se servent vos lecteurs et utilisateurs.

Dimensions et poids

C’est ici que les changements les plus radicales doivent être faites. En réduisant ces deux paramètres, on obtient une image adapté au web :

*Taille de fichier ( en kilobytes ou megabytes )
*taille d’image ( les pixels ex. 1080×720)

Les tailles d’écran

W3school, référence supérieure dans le monde de web design, annonce qu’en janvier 2018, 95% des visiteurs de leur site a une résolution de 1024×768 pixels ou plus. C’est un point de départ, mais gardez un œil sur les statistiques de votre site.

La taille de ton site et blog

Tu télécharge l’image adapté aux écrans dans la bibliothèque médias, mais WordPress offre trois tailles de ces images pour ton site. Cela est défini dans les Réglages > Médias.

  • Large version (défaut 1024px)
  • Medium version (défaut 300px)
  • Thumbnail (défaut 150px)

Dimensions et formats - Réglages de la taille d'images sur WordPress

Savoir la taille et la dimensions de ses images

Vous pouvez vérifier la taille de vos images sur votre ordinateur. Dans Finder si vous utilise Mac et dans l’Explorateur des fichiers sur PC

Outils pour changer les dimensions de tes images

Si vous n’avez pas PhotoShop sur votre ordinateur, ne désespérez pas, il y a d’autres solutions. Voici quelques-unes :

  • votre site WordPress – dans la bibliothèque de médias vous pouvez changer les dimensions
  • Canva – choisissez la taille du modèle que tu veux
  • Gimp – libre, équivalent de PhotoShop, plus complexe, vous pouvez tout faire si vous avez le temps d’apprendre le programme. Déconseille pour débutants.
  • fotor – simple, permets à changer les réglages, mettre des filtres, en ligne,
  • https://www.befunky.com/fr/
  • Fast Stoner (windows) – changez la taille rapidement, redimensionner, changez la luminosité.

Attention au droit d’auteur !

Il faut toujours faire attention quand on télécharge des photos du web. Passez par des sites avec des photos libre de droits pour être sûr que vous ne enfreindrez pas la loi de droits d’auteur.

Dimensions et formats - Trouver des images sous licence Creative commons

Lire mon article sur les sites photos libre de droit

Je vous avait promis que à la fin, vous connaîtriez tous les points à vérifier sur vos images web ! ✔

Maintenant je vous donne également un check-list / flux de travail qui accompagne ma série sur l’image en ligne. Vous pouvez le récupérer sur cette adresse https://millemyriades.fr/workflow-images-freebie/

Épingler sur Pinterest pour lire plus tard ! 👇

Dimensions et formats - Optimiser les images pour son site web pro

5 astuces pour améliorer votre site web pro

5 astuces pour améliorer votre site web pro

Votre site web n’est pas assez performant ? Les visiteurs ne restent pas sur votre site ? Avec ces 5 astuces pour améliorer votre site, vous pouvez prendre un pas en avant avec l’ergonomie de votre site pro et transformer des visiteurs aux clients. Elles ne sont pas les seuls améliorations possibles mais, elles sont parmi les plus importants à mes yeux.

1. Être clair avec votre message

Avoir un énoncé de mission qui accroche et qui est compréhensible. Les éléments utiles dans sa construction sont :

  • un titre à ce que vous faites
  • une localisation
  • une spécialisation
  • votre cible, genre de personne qui pourrait profiter de votre services
  • le problème que vous résolvez avec vos services

Je vous donne un exemple :

O2 l’Arbre est une entreprise d’élagage en Maine et Loire, spécialisé en grimpe, aide les propriétaires de réduire ou enlever un arbre gênant.

Ou quelque chose comme ça. Il s’agit toujours de vous ET vos clients.

Il faut ensuite revoir la copie sur votre site. Est-il cohérent ? Et là, je ne suis pas l’expert dans ce domaine. Il faut aller voir par exemple Emilie Mahaux qui est copywriter par métier.

2. Avoir un visuel cohérent

Si vous n’avez pas encore d’identité visuelle, il faut le faire. DIY ou par un designer. Si vous voulez quelque chose durable dans le temps, contactez un designer. Mais si vous voulez commencer seule, je mettrai bientôt une vidéo sur les élément de l’écosystème d’une identité visuelle.

Sinon, les éléments à prendre en considération pour débuter sont :

3. Connaître votre client

Si vous avez déjà démarré votre entreprise, je suis sûre que vous connaissez très bien vos clients. Décrivez-le ! Pourquoi, viennent-ils chez vous ? Vous les aidez avec quel problème ?

Si vous êtes, par exemple un boulanger, vous aidez des gens d’avoir du pain frais chez eux. Mais pourquoi viennent-ils chez vous ? Qu’est-ce vous démarque des autres ? Le gout ? L’emplacement ? L’ambiance ? Le service ? Essaye de détailler ce qui fonctionne déjà.

Analyser les statistiques

4. Analyser les visites sur votre site

Vous avez votre site, mais il ne fonctionne pas très bien. Analysez les visites, le comportement des visiteurs sur le site. Restent-ils longtemps ? Est-ce qu’ils cliquent sur les liens ?

Vous pouvez utiliser le système inclu dans votre site ou bien installer un Google Analytics.

5. Faire vivre votre site toutes les semaines

Je déconseille toujours les sites vitrines qui ne bougent pas. Il y a plusieurs raisons à cela, mais la plus importante est que les gens ne retournent pas voir votre page si il n’y a jamais de nouveautés à voir. Des fois on se demande si ce site est vraiment lié à une entreprise réelle.

Si vous n’avez pas le temps de vous en occuper inscrivez vous sur Google My business (c’est par ici les explications) pour avoir vos cordonnés direct dans la recherche google. Ne faites pas de site web, il y a tellement d’autres manières de se faire remarqué par le web aujourd’hui que le site web ne fonctionne plus comme avant. Il n’est plus vitale d’avoir un site web, mais il est vitale d’avoir un site web vivant.

Alors si vous avez un message qui est clair et cohérent, un visuel qui déchire, vous connaissez votre client et ses besoins, vous analysez les visites sur votre site web et vous faites vivre votre site, vous êtes sur la bonne voie. Votre site va ré-surgir du poussière et briller.

5 astuces pour améliorer votre site web pro

Comment acheter un domaine, pour un site sans publicité

Comment acheter un domaine, pour un site sans publicité

 » Je voudrais acheter un domaine web. Mon designer dit qu’il faut le faire et j’en ai aucune idée comment ça fonctionne !  » Vous n’inquiétiez pas, dans cette article je vous guide, pas par pas.

Vous pouvez regarder la vidéo ou bien continuer à lire.

Pourquoi acheter un domaine ?

Pour avoir un site ou un blog sans publicité, il faut acheter un domaine et louer une place dans un hébergement web. Le procédure est assez simple, mais il faut vérifier que le nom souhaité est libre et que le hébergeur a tous les qualifications dont vous avez besoin.

Si vous optez pour un site WordPress ( ce que je conseille ), vérifiez bien que le hébergeur peut installer WordPress à partir de votre compte. C’est un bon signe qu’il est conçu pour les exigences du plateforme.

Procéder à l’achat du domaine

Une fois décidé sur le hébergeur, vous devez alors réserver l’adresse de votre site. Le conseil que je peux vous donner sur ce point, c’est d’acheter au moins .fr et .com, même plus, pour qu’il n’y ait pas de confusion avec d’autres personnes voulant le même domaine. Dès fois, l’adresse est déjà prise, il faut alors se repositionner sur soit l’orthographe, soit le nom. Pensez bien à la facilité de l’écrire et de s’en souvenir : pas de tirets, pas de caractères spéciaux et équivalent du nom de l’entreprise.

Un domaine s’achète pas vraiment, il se loue pour un an. Chaque année il faut payer la somme demandée pour que votre adresse du site reste ouvert. C’est normalement entre 3 et 15 euro par nom.

Note : tous les hébergeurs ne vendent pas tous les extensions (c’est à dire .fr, .me, .com. etc) c’est ce qui m’est arrivé quand je voulais acheter un .se, il fallait aller acheter cette extension chez un autre hébergeur que le mien.

Comment acheter votre domaine, pas par pas :

  • Allez sur infomaniak.fr* ou autre hébergeur web de choix
  • Cliquez sur Domaines
  • Mettez le domaine que vous voulez dans le champ de recherche
  • Comparez le prix
  • Cliquez sur le domaine ou les domaines choisis
  • Cliquez sur Commander
  • Procédez à l’achat

Une fois le domaine acheté, vous allez avoir un mail avec tous les informations nécessaire pour pouvoir l’installer sur votre hébergeur. Vous le donnez à votre développeur/designer web ou vous l’installe vous même sur votre hébergeur.

Ce n’est pas plus compliqué que ça.

Bon courage et à bientôt !

Lire plus sur la conception d’un site web :
Préparer son site web – Votre entreprise
Préparer son site web – focaliser sur le projet
Préparer son site web – créer le contenu

Pin Acheter Domaine

* Ce lien est un lien d’affiliation, je reçois une petite commission si jamais vous voulez passer à l’achat. MAIS je ne proposerai jamais un produit que je ne trouve pas à la hauteur. Ce produit se trouve réellement dans mon flux de travail.

Comment s’inscrire sur Google My Business, et pourquoi !

Comment s’inscrire sur Google My Business, et pourquoi !

Vous voulez un coup de main pour vous inscrire sur Google My Business ? C’est parfait parce que aujourd’hui, nous allons voir ensemble comment s’inscrire à Google My Business et pourquoi c’est important pour nous les petites entreprises. A la fin de cet article, vous allez alors connaître toutes les étapes à suivre pour se rendre visible directement dans la liste recherche Google et sur Google Maps.

Si vous n’êtes pas encore inscrits à ce service, lisez bien cet article, ou regardez la vidéo. Ainsi, vous pouvez suivre les étapes et faire connaitre vos coordonnés, vos horaires d’ouverture, votre lieu, vos offres et beaucoup plus, directement dans le moteur de recherche.

C’est quoi Google My Business ?

Ce service Google est très pratique pour nous comme consommateurs. Si je veux connaitre les horaires d’une boutique, je n’ai plus besoin de chercher dans les pages web mal construits, fouiller partout, puis trouver l’itinéraire, puis le numéro de téléphone. Tout est automatiquement affiché dans le moteur de recherche.

Étape par étape vers Google My Business

Comment fais-je ?
C’est assez simple, mais il faut suivre ces étapes pour que tout se passe bien.

L’inscription

  • aller sur Google My Business
  • appuyer sur le bouton en haut à droit « Commencer »
  • suivre le guide d’inscription (le nom de votre entreprise, où vous êtes etc)
  • attendre la petite lettre de vérification de la part de Google
    dans le mail envoyé par Google, appuyez sur le lien fourni et vérifiez votre etablissement avec le code marqué dans le courriel

La rédaction de votre profile

  • aller sur Google My Business
  • se connecter avec votre utilisateur
  • sur la page d’acceuil nous allons nous occuper de la première carte, vous informations
  • appuyer sur « Modifier »
  • remplissez tout ce dont vous avez besoin pour faciliter la visite de vos clients
  • aller en bas de la page et appyer sur « Envoyer », vos informations vont être examinés, puis publiés

Il y a une autre fonctionnalité que je conseille fortement, c’est l’affichage des photos. Si vous avez une boutique, faites des jolies photos pour le mettre sur ce profil. Si vous avez des produits phares à montrer, pareil. Des offres, des petites prises du quotidien.

Allez, go !

Maintenant vous connaissez les étapes à suivre pour se rendre visible directement dans la liste recherche Google et sur Google Maps.

N’hésitez pas, dans les commentaires, nous signaler si vous avez bien réussi ou si vous avez des expérience avec ce service à nous partager.

Pour lire plus, j’ai un article qui parle de Google My Business et la version Apple, Plans
2 outils indispensables – Google My Business & Maps Connect

Bon courage et à bientôt !

pin Google My Business
2 outils indispensables – Google My Business & Maps Connect

2 outils indispensables – Google My Business & Maps Connect

Les deux outils indispensables pour une entreprise, grande ou petite, solo ou équipe, sont Google My Business et Maps Connect d’Appel. Utiliser ces deux outils pour diffuser l’information de base sur entreprise, c’est tellement important que nous ne pouvons pas nous en passer. C’est gratuit et on gagne en visibilité. Pourtant, 80% de mes clients ne connait pas ces services ou ne prend pas le temps de s’enregistrer.

Moi, je dis sérieusement : fait le tout de suite et maintenant ! Tellement c’est important. Je vais jusqu’au dire que ce genre de trucs sont primordiaux dans notre temps quand tout se passe de nos ordinateurs et nos téléphones.

Pourquoi faire ?

  • Visibilité sans site web
  • Faciliter la recherche pour nos clients
  • Communication de nos informations, simple et direct

Faciliter la recherche pour nos clients

Tous le monde parle de l’importance pour une entreprise d’avoir des sites web comme outils de communication. Et c’est vrai, dans la plupart de cas, mais ce ne pas toujours le premier pas à prendre. En tant que client, ce que je cherche comme information sur une entreprise, ce sont en premier lieu les heures d’ouvertures, où se situe l’entreprise et le moyen de contact. Et ça, Google & Apple le sait. Ils ont crée de services gratuits pour faciliter la recherche de services sur le net, il suffit juste de les utiliser.

Donc, je répète : avant de faire quoi que ce soit d’autre sur l’internet. Connectez vous à au moins ces deux outils : Google My Business et Maps Connect.

Google My Buisiness

Si on utilise le moteur de recherche Google, qui a 3.5 billions de recherches chaque jour, 40 000 recherche par seconde, nous, les petites entreprises ont le moyen de nous faire visible direct sur l’écran de recherche. Ce service est gratuit et très efficace et il s’appelle Google My Business.

Quand je cherche Mille Myriades avec Google, une carte apparaît à côté de la liste de résultat. C’est parce que j’ai enregistré mes informations, tout simplement. Et vous devriez le faire maintenant (je l’ai déjà dit non ?)

Google My Business - Liste

Maps Connect

Pour nous, qui utilisons un iPhone au quotidien, nous savons que l’application Plans est aussi utile que Google. Lors d’un recherche dans Plans, votre entreprise s’affiche et tout les moyen de contact se fait directement dans le téléphone. Magique, surtout quand on est utilisateur. Ce service s’appelle Maps Connect.

Quand je tape Mille Myriades dans mon application Plans, je vois tous les informations nécessaires.

map sconnect - dans application Plans, la rechercheMaps Connect - dans Plans, se situerMaps Connect - dans Plans, les informations

1er étape – créer des comptes Google & Apple

Pour les deux services, il suffit d’avoir un compte chez eux. Si on en a pas, on le crée facilement et gratuitement chez les deux. Ces comptes sont utilisables dans tous les service de la marque.

Un comte Google a de nombreux services à proposer, surtout pour les entreprises. Mes préférés sont Photos et Agenda que j’ai utilisé depuis toujours.

Un compte Apple, pareil, de nombreux services sont offert avec un tel compte. Mes préférés sont Podcast et iTunes que j’utilise tous les jours depuis au moins dix ans.

2e étape – remplir les informations

Chez Apple, il faut se connecter d’abord. Vous voyez l’écran suivant, ensuite il suffit de suivre les indications.

Maps Connect - Acceuil

Chez Google, vous tombez direct sur l’écran d’informations puis vous connectez votre compte.

Google My Business - Acceuil

Les informations à remplir sur les deux outils sont à vous de décider, mais ce sont ce que vous voulez montrer, comme horaires, contact etc. Sur GMB vous pouvez même afficher vos offres ou parler avec votre clientèle sous la forme des articles. Mettez, si vous voulez, des photos de l’intérieur de votre boutique, de vos créations ou d’autre. C’est sympa de voir ce que vous faites.

3e étape – courriel de Google

Cet étape est seulement vrai pour Google, mais elle est très importante. Quand vous avez installé votre profil GMB, un courriel vous êtes envoyé par la poste avec un code de vérification. Il faut rentrer ce code pour que votre entreprise apparaît dans le système. Ce n’est pas très compliqué, il suffit d’ouvrir le mail qui va avec ce courriel et cliquer sur le lien et le tour est joué.

J’espère que vous avez trouvez ces petites informations utiles ! Si vous trouvez que les étapes sont compliquées et voudriez des tutos, dites le moi et je peux dépêcher un peu le processus. C’est prévu pour janvier, mais si c’est pressé je peux vous faire un petit vidéo explicatif rapidement. Laissez seulement un commentaire et je vous réponds dès que possible.

Vous pouvez trouver tous les Mardi Mini Tip ici.

Thème de Novembre : existence virtuelle

Thème de Novembre : existence virtuelle

On est déjà fin octobre, voici un rapport d’octobre, la préparation sur le blog pour novembre et l’annonce de deux événements en décembre.

Mille Myriades a vu un super Octobre, plein d’activité de de retours !
Les Mardi Mini Tips se sont installés sur le blog comme il faut. Nous avons eu la chance de réaliser de projets sympas comme le branding pour la ferme de la Perrière. Nous avons fait du bénévolat pour un soutien des vignerons du coin : Merci l’équipe de Givrés d’Angers, c’était chouette ! Surtout, j’ai rencontré de nouvelles têtes et de nouveaux projets sont prêts à commencer.

Novembre virtuel et stratégique

Novembre, c’est un mois particulier pour moi. J’ai une sorte de relation douce-amère avec ce mois-ci. En Suède, mon pays natal, on parle du mois noir, car souvent il pleut et la neige nous manque terriblement, la neige qui donne de la lumière. Mais on rajoute du thé de novembre aux bougies d’octobre et on se mets sous la couette.

C’est vrai, à Savennières, je ne vie pas les même sensations métrologiques, mais l’ambiance s’installe quand même (On n’apprend pas à un vieux singe…). C’est pendant ce mois-ci que le travail de la préparation de décembre commence à prendre le dessus. Les offres, les flyers, la programmation du contenu et des marchés de Noël et la préparation de la vente énorme de noël (espérons !).
Sur le blog les Mardi Mini Tips tournent autour de l’existence virtuel. Nous allons parler de la stratégie sur le web et comment trouver le temps.

Voici les sujets :

  • la seule chose à faire si on veut faire le minimum sur le net : Google My business
  • l’expression virtuel de son entreprise, nous regardons les réseaux sociaux et les plateformes pour s’exprimer et atteindre son public – pour eux qui ont envie de plus
  • pourquoi vous n’avez pas besoin d’un site web
  • comment trouver le temps – sur la stratégie, le travail en bloc et l’automatisation du contenu
Thème d’Octobre – le Visuel

Thème d’Octobre – le Visuel

C’est octobre ! On entre dans le premier mois d’octobre où moi, autant que scandinave, a finalement le droit d’allumer des bougies ! C’est quand même un mois de plein de choses agréables. Je pense plus particulièrement des fruits. La cuisine se remplie avec des pommes, des figues, des noix et on peut distinguer des potimarrons chez les marchands !

Mais bon, ce n’était peut être pas le sujet pour ce billet. J’ai deux nouvelles à vous annoncer :

  • Thème d’Octobre : le visuel
  • Sur le blog : Mardi Mini Tip

Thème d’Octobre : le visuel

À partir d’aujourd’hui, je démarre le principe de thèmes par mois. Octobre sera le mois du visuel : images, branding, couleurs et typographie. Yeyyy ! On va se plonger dans ce merveilleux monde et moi, je vous donne des pistes pour mieux comprendre ou gérer l’essentiel. Si c’est ici sur le blog, sur Facebook, Instagram ou Pinterest, on parle du visage de notre entreprise vers le monde, notre visuel.

Rejoignez-moi ! On est toujours mieux ensemble.

Mardi Mini Tip

Nouveautés sur le blog est mon Mardi Mini Tip. Une fois par semaine, le mardi, je vous donne un petit conseil pour rendre votre travail sur le marketing plus facile. Je l’ai appelé Mini Tip car mon intention est de rester bref mais efficace et répondre à vos besoins. Si vous avez des souhaits sur un sujet consternant le visuel et la visibilité, n’hésitez pas à me prévenir et je peux faire des articles sur mesure.

Demain, mardi, vous pouvez voir mes 3 sites préférés pour trouver des images libres de droits. à vous marques, prêts….

EDIT : voici les articles Mardi Mini Tip d’Octobre

Les 3 meilleurs sites pour photos libre droits
Deux applications web pour rédiger vos photos
Couleurs – 6 sites pour trouver vos palettes de couleurs
Où trouver la bonne police pour ses projets ?

Comment programmer vos publications sur Facebook

Comment programmer vos publications sur Facebook

Et si on pouvait programmer les publications sur Facebook ! Parce que qui, gérant une vraie entreprise, trouve le temps de s’en occuper ?

C’est vrai, vous n’avez pas beaucoup de temps dans la semaine pour vous occuper de votre page sur Facebook. Vous avez pourtant besoin de faire de la pub à une date précise. Comment allez vous faire ? Moi, je le sais et je vais le partager avec vous maintenant ! Dans l’application elle même, vous pouvez programmer vos publications jusqu’à six mois en avance ! Quelle bonne nouvelle !

Les étapes pour programmer une publication

Premièrement, connectez-vous à votre compte Facebook, puis allez sur la Page où vous voulez publier quelque chose. Ensuite, créez une publication en haut du journal de votre Page.

Avant d’appuyer sur Publier, regardez à droite de ce bouton, il y a une flèche. Appuyez sur la flèche et trois alternatives se présentent : Programmer, Antidater et Enregistrer le brouillon. Choisissez donc Programmer.

programmer posts

En dessous de Publication, sélectionnez ensuite la date et l’heure auxquelles vous souhaiterez mettre en ligne la publication. Je choisis le 27 novembre à 8h19 pour l’offre de mes cartes de veux.
Cliquez sur Planifier.

programmer date

Vous retrouvez votre publication sous l’ongle « Outils de publication » si besoin.

retrouvez votre publication

Encore plus de contrôle de la programmation de votre publication

Ceci mes amis, est magique, très utile pour vous qui faites des fois des offres en temps limité.

Si par exemple vous avez un offre de réduction à vos clients pendant deux semaines, vous pouvez, au moment de la programmation, mettre une date pour arrêter la diffusion de cet article. C’est-à-dire, si vous mettez le 10 décembre dans la deuxième calendrier, votre publication disparaisse de la Page à ce date là.

Personnellement, je trouve ça pas mal du tout! Ça me permets de travailler avec le contenu sur ma page une fois par semaine et m’occuper de mon entreprise le reste du temps.

Répétons l’affaire :

  • ouvrez votre page Facebook
  • créez votre publication
  • appuyer sur la flèche en bas à droite
  • choisissez Programmer
  • mettez votre date de publication (et d’arrêt de diffusion)
  • cliquez sur Planifier

J’espère que cette astuce vous a été utile. Dites-moi, elle vous a changez la donne avec Facebook ? Je veux bien entendre comment dans les commentaires !

Rendez-vous ici pour le prochain Mini Tip ! À bientôt !

Mini Tip Facebook
Préparer son site web – créer le contenu

Préparer son site web – créer le contenu

Vous voudirez créer un site internet pour votre entreprise, mais vous n’êtes pas sûrs de comment et peut-être vous ne savez même pas pourquoi (mais oui, tout le monde dit qu’il faut un site web ! donc…).

Dans cette série d’articles, je vais vous guider dans un processus de réflexion qui va vous servir à clarifier vos idées et mettre en noir sur blanc, ce que pourrait être votre prochain outil de communication : votre site internet.

Si vous avez loupez les deux premiers articles les voilà :

Que le contenu commence !

Mes amis, il est temps de s’occuper du contenu de votre site à venir. Pour certains, c’est l’étape le plus inspirante de toutes. Pour d’autres, c’est la plus difficile. Je vais dans cet article vous fournir quelques pistes pour que ce travail reste simple, efficace et zen. Nous allons toucher aux sujets suivants :

  • l’importance d’un contenu bien réfléchi
  • comment préparer les pages du site
  • l’organisation du contenu

Vous pouvez utiliser mon workbook qui accompagne cette série pour noter vos résultats si vous voulez, abonnez-vous à ma liste mail et téléchargez le pdf interactif. Allez-y, je vous attends ici.

Avant que nous nous mettons les mains dans la pâte, je voudrais vous féliciter pour le travail que vous avez déjà accompli. Bravo !

Dans le premier article de cette série, vous avez travaillé sur la description de votre entreprise. Cela pour avoir une base de communication, mais également pour vous rendre compte de l’avancement de vos intention depuis le départ de votre projet. Évidemment, vous avez pris en compte le client et les problèmes que vous résolvez pour lui.

Dans le deuxième article, le projet était au centre de notre attention. Vous avez mis noir sur blanc, la raison pour laquelle vous créez un site web (ou pas !). L’identité visuelle est assurée, ou commandée, et les réseaux sociaux pris en compte. Également, vous avez noté toutes les idées venues à l’esprit autour de ce site. Maintenant, il faut trier les idées, organiser et faire des priorités.

L’importance d’un contenu bien réfléchi

Il est crucial, dans la création de votre contenu, que vous restez vous-même. Dans notre série, nous avons parlé de votre entreprise, vos valeurs et comment vous aidez vos clients. C’est maintenant que vous allez vous servir de ce que vous avez fait en ce moment là. Votre contenu va guider vos clients vers vous et vers vos services. Vous allez garder votre voix, vos valeurs et parler de votre solution du problème du client. Il peut s’agir d’un arbre gênant, le faim le matin ou bien l’absence d’un pair de boucles d’oreille pour la soirée vendredi prochain.

Je vous propose de ressortir un bloc note, un cahier, votre application préférée ou votre téléphone et de commencer à reprendre les listes de sujets, de phrases, des idées complètement rêveuses autour du contenu possible. Vous pouvez d’abord regrouper les idées, puis les fusionner, pour choisir quelques unes valables et les transformer en pages ou articles.

pour le contenu - prenez des notes

Contenu des pages du site

Il est temps de définir vos pages. Détaillez, aussi scrupuleusement que possible, les pages obligatoire sur votre site. Par exemple, si vous avez une galerie, vous détaillez les pages que vous voulez préparer. Si vous voudriez monter une boutique en ligne, vous détaillez le nombre de produits à mettre sur le site. Avez vous des articles déjà écrits qui doivent être importés ? Le plus de détailles sur vous exigences me donne plus de possibilité de monter un projet qui corresponde à vos souhaits.

Voici comment vous pouvez faire – des exemples :

  • Services – la page qui contient l’ensemble de services, ou bien les services à mettre en avant. Cette page doit être léger et facile à lire, mais avoir assez d’information pour comprendre. À faire : prendre des photos des notre boutique (appeler photographe), galerie de photos.
  • Blog – Nos déplacements, des recettes à partir de nos produits et nos collaborations. Bref, les nouvelles quoi. Photos et textes sont publiés une fois par semaine le mardi.
  • À propos – description de nos valeurs et notre vision. Présentation de l’équipe. (il est où ce photographe?)
  • Boutique – plus que 200 produits, livraison domicile (géo limitée), envoie collissimo, chercher à la boutique(photographe pour les photos des produits.
    Etc.

Vous comprenez bien le principe. Mettez tout à l’écrit, la moindre idée. Ces informations vont être utilisées lors de la conception du site, dans le processus du design et également, vous avez du temps de retravailler vos idées. C’est plus facile de voir un truc qui ne va pas, s’il est écrit et confirmé.

Organisation du contenu

Alors, vous avez choisi de travailler sur une page à la fois. Vous allez ressembler les images, vous allez écrire votre copie et vous allez réunir les liens nécessaires pour votre textes. Important : vous faites cela AVANT de vous mettre sur votre site. Même avant de commencer à construire votre site. J’avoue que je suis passée par là, comme je suis plus attiré par le design que la rédaction du copie, j’ai commencé par le design du site, quatre fois ! Avec mon site actuel, j’ai commencé par la copie, et ça va beaucoup mieux.

Je ne dis pas qu’il faut que vous préparez absolument tout en avance, juste le principal. Commencez par le plus important, comme les services et à propos. Le reste vient tout seul. Si vous allez vous mettre au vente en ligne, vous avez du boulot, renseignez vous sur comment rédiger une copie pour vendre en ligne, ou bien trouvez un copywriter qui vous aide avec ça.

Ah, il ne faut pas que vous ayez peur ! Vous allez y arriver, j’en suis sûre. Ce contenu que vous avez ressemblé, mettez le dans un endroit précis. Moi, pour ma part, j’utilise Trello pour organiser mon entreprise&nsb;: clients, calendrier, contenu pour les sites, mes idées folles, mon budget, les achats, bref, tout.

Récapitulons

Pour bien réussir à mettre en ligne votre site, une fois que le design et le développement sont fait, suivez les étapes suivants :

  • mettez tous vos idées sur papier
  • définissez le contenu principal et les pages de base
  • prenez une page à la fois, détaillez le contenu
  • notez les services externe souhaitez
  • réunissez les photos
  • écrivez le la copie
  • refait étape 3-5

Et n’oubliez pas d’organiser votre contenu dans un endroit précis.

C’est tout ! Vous avez réussi de terminer vos devoirs ! Avec ce travail que vous avez fait avez moi, vous n’avez qu’à vous mettre dans la création de votre site. Bonne chance et peut-être à bientôt !

Petit conseil après coup :

si vous êtes un mordu de ‘informatique comme moi, et vous avez du temps à consacrer à la conception d’un site [comptez au moins 30 heures plus l’apprentissage du système] allez-y et essayez vous même. Si par contre, vous êtes occupé avec votre entreprise, prenez rendez-vous avec un concepteur de sites web (moi ou un autre) parce que à mon avis vous allez avoir assez à faire avec le contenu de votre site. N’hésitez pas à me contacter pour des questions, même bêtes. Si je peux vous aider, personne ne sera plus contente que moi.

Préparer son site web - créer le contenu
Préparer son site web - créer le contenu
Préparer son site web – focaliser sur le projet

Préparer son site web – focaliser sur le projet

Votre projet est de créer un site internet, mais vous n’êtes pas sûrs de savoir exactement comment et peut-être même pas pourquoi. (Parce que tout le monde dit qu’il faut un site web !)

Dans cette série d’articles, je vous guide dans un processus de réflexion qui va vous servir à clarifier vos idées et mettre en noir sur blanc, ce que pourrait être votre prochain outil de communication : votre site internet.

Dans le premier article de cette série, nous avons parlé de votre entreprise, vos valeurs et vos intentions générales. Pour notre deuxième article, occupons-nous du projet lui-même. Nous allons parler des éléments suivants :

  • Vue d’ensemble du projet
  • Limites, définition & chiffres
  • Buts du site
  • Composants du projet

Vous pouvez utiliser mon workbook qui accompagne cette série pour noter vos résultats si vous voulez, abonnez-vous à ma liste mail et téléchargez le pdf interactif. Allez-y, je vous attends.

Vue d’ensemble du projet

Si vous avez lu le premier article de la série, vous savez que je parle beaucoup de l’intention de nos actions, ce que nous faisons avec nos entreprises. Quand il s’agit de notre occupation principale, nos services ou nos produits, c’est normale d’agir avec intention, mais avec le site internet, ce n’est pas toujours le cas.

Néanmoins, soyons clairs, le site web est un outil de communication, une vitrine pour votre travail et une manière de parler avec vos clients et vos clients potentiels. Si ce plateforme ne fonctionne pas comme vous voulez, ce n’est pas la peine d’investir cet argent et ces heures (chères !) dans le projet.

Côté technique du projet

Commençons par les technicités : identifiez les éléments nécessaires pour la réalisation d’un site web. Vous avez besoin de quoi ?

Vous avez besoin d’une identité visuelle. Allez voir parmi vos fichiers si vous avez votre logo en image (jpg, png ou pdf). Si vous l’avez trouvé, continuons. Sinon, je peux vous aider à créer une pour le web et pour les supports papier. Contactez moi dans ce cas.

Après que la charte graphique est assurée, nous avons besoin des photographies pour exprimer nos valeurs et donner une ambiance à notre site. Si vous offre une service les photographies libre de droit peut fonctionner. Sinon, si vous avez des produits, je vous conseille de prendre le temps pour prendre vos produits en photo et les rédiger comme il faut.

C’est également bien d’avoir quelques clichés sur votre lieu d’exercice : votre ferme, votre atelier, votre boutique. Au final, le client visite votre site pour vous connaître, pour voir s’il peut vous faire confiance. Les textes, oui, il sont importants, mais l’image est roi sur internet. Si vous avez besoin d’un coup de pousse pour les images, contactez moi et je peux voir ce que je peux faire, ou je peux vous mettre en lien avec des photographes sympas dans le coin.

Savez vous qu’un internaute passe 3 seconds sur un site avant de se décider s’il veut continuer ou pas.

No man is an island, Aucun homme n’est une île, et notre site internet non plus. Il vous faut lier votre site aux réseaux sociaux, au moins à google plus, pour pouvoir avoir une visibilité sur le net. Peut être nous n’aimons pas ça, mais il faut faire un petit effort. Si vous avez besoin d’en discuter, je suis là.

Finalement, voulez vous faire de la vente en ligne ? C’est bien de le définir dès le départ, parce que cela demande en réalité deux systèmes différents, le site lui-même et le système de vente. Il faut compter cela dans notre budget.

Limites, définition & chiffres

En parlant du budget. Mettons nos chiffres noir sur blanc. Quand est-ce que vous pensez prendre le temps pour mettre votre site en ligne et faire la promotion du même ? Est-ce qu’il y a un élément qui arrive et ce sera bien d’avoir votre site ? Le travail d’un concepteur du web peut être fait dans le mois (pour un site de taille raisonnable) si tout contenu est préparé en avance, mais il faut prévoir le temps pour vous de réunir tous les éléments nécessaires pour la publication.

Ce budget, il est crucial que vous définissez le niveau d’investissement pour votre site. Combien êtes vous prêts de mettre dans ce projet ? Parce que, si vous faites ça bien et vous soutien votre site avec de la communication, vous allez gagner des clients fidèles. C’est sur. Donc préparez vous d’investir de l’argent et des heures.

idées autour du projet

Buts du site

Allons aux choses savoureuses : l’objectif de notre site. Quels sont vos attentes ? Quel fonction va votre site avoir dans votre entreprise ? et Qu’est-ce que vous voulez qu’il fasse pour vous ? C’est ici que nous pouvons être visionnaires.

Donc, comme nous avons mentionné, votre site a besoin d’un peu de soin. Je conseille souvent de faire de votre site un point de départ pour votre communication. Comme ça, vous vous occupez de votre site et de vos clients potentiels et je vous jure que cela va vous servir dans l’avenir. Des fois il s’agit de dix minutes par jour : jeter un œil sur les statistiques, répondre à un commentaire ou mettre à jour l’agenda des événements.

Mais, un site n’est pas destiné à une seule chose, pareille pour tout le monde. Il faut que nous décidons quel but notre site a pour notre entreprise.

Par exemple, pour mon client élagueur, son site est mise en ligne pour convaincre ces clients potentiels, qui le connaît déjà, ont entendu parler de lui ou l’ont trouvé sur les pages jaunes. Il a besoin d’une vitrine, une belle vitrine, claire avec des images sympas et authentiques.

Ma cliente qui vend des produits de décoration a décidé de mettre l’accent sur la boutique en ligne et ses créations. Elle veux atteindre plus de clients que ceux qu’elle peut atteindre à partir de sa boutique physique dans une petite ville en Suède. Donc, une autre stratégie.

Réfléchissez un peu autour de ces questions et mettez des listes. vous pouvez trier plus tard. Dans ce stade de planification, nous avons le droit d’être rêveurs.

Composants du projet

Maintenant nous avons défini une date limite, un budget, des éléments nécessaires pour la réalisation de notre contenu et nous avons commencé à dévoiler une stratégie possible pour notre site. Ce que je veux que vous fassiez maintenant, c’est de noter toutes les idées que vous avez eu pendant ce processus. Quels composants, dans le meilleur des mondes, vont être mises en avant sur votre site ? Des vidéos ? Des images ? Un podcast peut être ? Vous voulez peut être écrire un article par mois pour garder le contact avec vos clients fidèles ? Vous avez toutes les possibilités du monde, vous êtes libres de créer votre projet de rêve.

Puis, quand vous avez fait cela, vous pouvez commencer à tracer le projet réel. Avec votre budget et votre date limite, qu’est-ce que nous pouvons réaliser ? Dès fois, vous n’avez pas assez des connaissances pour savoir exactement ce que l’on peut faire et c’est dans ce cas que vous appelez un designer qui s’intéresse également aux stratégies et structures (comme moi par exemple).

Vous êtes toujours là ?! Vous avez tout fait ? Bon boulot ! Je suis ravie que vous trouvez utile cet article.

N’oubliez pas de télécharger le pdf interactif qui va avec ces articles et lire article #1.

Dans le troisième et dernier article nous allons nous occuper du contenu de votre site. C’est bien d’avoir des visions, mais à un point ou un autre, il faut concrétiser.

Préparer son site - le projet
Préparer son site web – votre Entreprise

Préparer son site web – votre Entreprise

Vous voudirez créer un site internet pour votre entreprise, mais vous n’êtes pas sûrs de comment et peut-être vous ne savez même pas pourquoi (mais oui, tout le monde dit qu’il faut un site web ! donc…).

Dans cette série d’articles, je vais vous guider dans un processus de réflexion qui va vous servir à clarifier vos idées et mettre en noir sur blanc, ce que pourrait être votre prochain outil de communication : votre site internet.

Pour démarrer cette série, nous allons nous occuper de vous, de votre entreprise et de vos clients. En définissant ce que représente votre entreprise et qui est votre client type, nous allons gagner en clarté dans votre communication.

Décrire votre entreprise

La première étape peut paraître superflue, vous savez qui vous êtes et ce qui vous faites. Mais en fait, cette étape est cruciale parce que nous ne vous connaissons pas. Décrire votre entreprise en quelques mots aide, non pas seulement votre équipe et vos collaborateurs de parler de vous, cet action aide également vos clients à vous comprendre et de revenir pour chercher ce dont il a besoin chez vous.

Un scénario

Imaginons que je veux un gâteau pour l’anniversaire de mon amie. Autour de moi, j’ai trois boulangers pâtissiers et je sais par expérience que M. Boulanger il fait du bon pain, et que M. Pâtissier fait des gâteaux merveilleux, par contre chez M. Toutbon on travaille avec des bons produits, en collaboration avec d’autres artisans et en plus, leurs cartons sont super sympas. Où vais-je pour acheter mon gâteau ? Je vais chez M. Toutbon bien sûr parce que je le comprends et il me donne une valeur supplémentaire. Mais attention ! Il est possible que M. Pâtissier travaille aussi bien que M. Toutbon, avec les mêmes genres de collaborations, mais il ne communique pas cela avec ses clients. Donc il perds.

Votre énoncé de mission

La description brève de votre entreprise va donc servir à préciser votre profil, de rester cohérent et à partir de cela, vous pouvez développer votre communication. Pour faire mieux encore : créez votre énoncé de mission. Une version compacte de votre entreprise en répondant aux questions suivants : Qui êtes vous ? Que faites vous ? Pour qui faites vous tout ça ? Pour ma part cette énoncé deviens

Mille Myriades crée des profils visuels et des solutions web pour petites entreprises passionnées en province.

Celle de mon client élagueur est un peu différent parce que son métier limite déjà son clientèle : Le client doit avoir un jardin ou un espace vert avec un arbre.

O2 l’Arbre s’occupe de l’entretien des arbres dans votre jardin.

En utilisant le mot jardin, plutôt qu’espace vert, Boris désigne des particuliers plutôt que des entreprises. Son client doit alors avoir un jardin, donc être propriétaire d’une maison, et ne pas avoir le moyen de faire son entretien lui même. Et cela, on comprend sans avoir à réfléchir. C’est direct.

Capter l’esprit de votre entreprise

Cette étape, vous l’avez probablement fait en créant votre entreprise, mais maintenant il faut la reprendre pour pouvoir la communiquer, d’abord à votre designer, puis à vos clients. Il faut mettre vos atouts et vos forces sous le nez de toutes les personnes qui passent devant chez vous, virtuellement ou en personne.

Ici, nous allons essayer de capter l’esprit de votre entreprise, quel est son caractère ? On peut faire cela de plusieurs façons. Moi, j’aime bien m’imaginer que l’entreprise en question est une personne que je dois décrire avec trois adjectifs, vous choisissez comme vous voulez. Prenons quelques exemples :

  • fidèle, traditionnelle et stable
  • souriante, féminine et honnête
  • brute, aventureuse et masculine

Ces groupes d’adjectives désigne en quelque sorte les premiers choix de design et des éléments présents dans votre communication et évidemment sur votre site.

Si vous voulez aller plus loin dans la description de votre entreprise, je vous invite de lire mon article Trois questions à se poser sur son intention.

Décrire votre client type

Nous venons de parler du fait que votre communication doit être clair pour votre client. Restons là-dessus. En définissant votre client type, des fois appelé votre client de rêve, votre communication va devenir plus claire et plus percutante. Nous le savons, nous pouvons pas plaire à tout le monde, et nous savons également qu’il y a des clients potentiels pour tout type de profil. Il faut juste trouver ces clients. Et cela, vous fait évidemment avec votre communication, votre site étant une partie importante de cette communication, si bien utilisé.

Pour décrire votre client, vous pouvez commencer par répondre aux questions suivants :

  • Qui est-ce ? (âge, statut social, lieu d’habitation, profession)
  • Quelles sont ses soucis, ses préoccupations, ses convictions ?
  • Quelles sont ses valeurs et ses opinions ?

Vous facilitez la vie de votre client

Votre entreprise va forcément résoudre un certain nombre de problèmes qui sont présents dans la vie de cette personne. En définissant ces problèmes nous allons nous rapprocher du discours que vous allez utiliser dans votre communication, et du genre de visuel que nous allons appliquer.

Il est certain que vous l’aidez avec quelque chose, mais

  • avec quoi précisément, et comment ?
  • Vous l’aide où ? Chez lui ? Dans son lieu de travail ? Là où il passe son temps libre ?
  • Votre service ou produit lui apporte quoi à votre client ? Du temps gagné ? La sécurité ? Un confort supplémentaire ? De quoi à manger ?
  • Comment veut votre client se sentir après un passage chez vous ?

Et peut être les questions les plus importantes :

  • Pourquoi choisirait cette personne votre entreprise plutôt qu’un autre ? C’est ici que nous allons trouver la spécificité de votre entreprise.
  • Quels sont vos avantages ?
  • Ce qui est unique chez vous, c’est quoi ?
  • Quelle histoire est derrière vos services ou vos produits qui fait de vous une entreprise tout à fait exceptionnelle ? (Parce que vous êtes uniques et exceptionnels)

Le contact entre vous et vos clients

Pour pouvoir détailler le stratégie de votre communication, nous allons également préciser les moyens de contact entre votre client et vous :

  • Par quels voies viennent vos clients chez vous ?
  • Ils apprennent votre existence par quel moyen ?

Si, comme dans votre cas, vous voulez créer une site internet, il faut être sûr que vos client se trouvent sur le net pendant un moment ou d’un autre. si c’est ne pas le cas, votre site internet va pas vous rapporter grand chose. Honnêtement, vous n’avez pas besoin d’un site web, mettez votre argent ailleurs.

Si, par contre, vous savez que les gens vous cherchent sur le net et que ils ne trouvent rien, il va falloir se dépêcher pour ne pas perdre le temps et des clients !

On résume

Pour préparer le travail de votre site internet, il faut pouvoir communiquer qui vous êtes, quels sont vos points forts, qui sont vos clients et pourquoi vos clients viennent vers vous. Ce travail est indispensable dans l’avancement d’une communication percutante. C’est notre première étape sur la voie vers un nouveau site internet ! On y va !

Dans le prochain article, si vous restez sur la décision de créer votre site internet, nous allons procéder par une description du projet.

Bien choisir son site internet – trois plans simples

Bien choisir son site internet – trois plans simples

La décision de créer un site internet pour son activité professionnel est importante, mais non moins difficile. Comment choisir entre un site gratuit et un site complètement personnalisé ? C’est simple, il faut seulement être au clair avec l’objectif du site et son activité en ligne.

Personnellement, mon activité sur le web a plus de dix ans et j’ai essayé beaucoup de choses : du blog gratuit à la version Open Source en passant par un service payant. L’une de mes découvertes la plus importante est qu’il est crucial de choisir la solution qui correspond au mieux au projet. Créez-vous ce site dans le cadre personnel ou professionnel ? Voulez-vous y mettre vos réalisations, donner des conseils ou bien seulement vous présenter ? J’espère que les quelques éclaircissement qui suivent vont vous guider dans votre premier choix.

Plan gratuit

Les plateforemes qui proposent des solutions pour un blog ou un site gratuit sont nombreuses. Parmi ceux qui ont réussit par leur marketing, on peut citer Weebly et Wix et d’autres comme Blogger, WordPress.com et e-monsite ( bref cherchez blog gratuit et choisissez ce que vous plaît ). Ils sont assez similaire dans leur fonctionnement : ne demandant pas de connaissances en informatique particulières, vous pourrez communiquer tout de suite avec vos lecteurs.

Avantages :

  • mise en place initiale facile et rapide

Inconvénients :

  • dans l’adresse de votre site apparaît le nom de la plateforme
  • la plateforme place de la publicité sur votre site
  • vous n’en êtes pas propriétaire
  • difficile (voir impossible) de l’adapter à votre goût
  • on est très limité au niveau du choix de l’ergonomie
  • pas de place pour le stockage de photos
  • les extensions sont souvent payantes

Pour moi, Weebly malgré son système drag&drop, n’est pas pratique dans la rédaction du contenu au quotidien. Avec un peu d’entraînement je suppose que l’utilisateur s’y habitue. Pour un projet de site professionnel, je déconseille le plan gratuit.

Plan payant

Les plateformes qui proposent un plan gratuit ont également des solutions payantes, évidemment. Ce genre de plan est plus adapté au site web professionnel. À la liste des acteurs du web mentionnés plus haut, nous pouvons ajouter Squarespace, une plateforme très populaire dans le monde créatif. Tous les sites payants fonctionnent là encore sans hebergeur, et on peut choisir son nom de domaine, inclus dans l’abonnement. Le coût pour ce genre de site se situe autour de 7-12€ par mois.

Avantages :

  • la publicité des plateformes peuvent être supprimés
  • la possibilité d’adaptation du design est quasi complète
  • l’adresse du site entièrement libre

Inconvénients :

  • vous n’êtes pas propriétaire de votre site
  • toujours difficile en manipulation quotidienne
  • pas de place pour stockage de photos

Avec un peu de connaissance en anglais, Squarespace est le choix à faire pour ce genre de site. C’est très facile de le mettre en place son site et changer couleurs et styles de polices. Il faut néanmoins être conscient que ce site reste assez classique. Néanmoins les thèmes sont mises à jour régulièrement et ils sont jolis. Ce plan est parfait pour l’entrepreneur ayant comme objectif une bonne visibilité sur le net avec un site simple.

Plan Open Source WordPress

Les solutions Open Sources sont gratuits et très puissant en personnalisation et application d’analyse. Il y a des thèmes gratuites, assez correctes. Pour faire vivre un blog, il n’y a pas plus simple, en revanche pour la customisation, la complexité du programme impose un designer ou un conseiller si on n’a pas envie de travailler ses connaissances informatiques.

Gratuit à première vue, il faut compter le prix d’un hebergeur, d’un nom de domaine et d’un thème professionnel ou d’un designer.
Avantages :

  • la personnalisation complète possible
  • vous êtes propriétaire de votre site et de son contenu
  • il fait partie d’un réseau de communauté
  • il peut être développé infiniment
  • il permet des structures complexes

Inconvénients :

  • difficile de profiter de la force de WordPress sans l’aide d’un designer
  • demande une courbe d’apprentissage

Une fois le thème choisi et les extensions trouvés, il est facile sur WordPress de remplir ce site avec un contenu personnel. Ce genre de site est parfait pour l’entrepreneur qui veut placer une partie de son activité en ligne. C’est également le bon plan pour celui qui a envie de continuer à apprendre et essayer des stratégies de communications différentes.

En conclusion : quel site dans quel but ?

Votre choix dépend entièrement de votre objectif et vos besoins.
Le plan gratuit est bien pour une personne qui a envie de se familiariser avec le monde en ligne sans avoir le budget mais le temps. Déconseillé pour entrepreneurs.
Le plan payant est parfait pour le petit entrepreneur qui désire une présence en ligne simple mais efficace. Bien pour débuter et évoluer.
Le plan Open Source WordPress est bien pour l’entrepreneur qui désire être propriétaire de son site. Il a peut être envie de développer une existence plus complexe en ligne et grandir.

Solutions proposées :

squarepace.com
wordpress.org

Suivez mon tableau autour de la création d’un site internet sur Pinterest

6 éléments pour une identité visuelle

Un peu de soutien pour ton identité visuelle ?

Remplis ton info en bas et je t'envoie les détail de connexion à la bibliothèque Guides VIP.

Bienvenenue parmi nous !

 

Super ! Il ne reste qu'à confirmer ton inscription. Un mail est en route vers ta boite mail !

Un calendrier éditorial dans Trello?

Remplisse ton info en bas et le lien vers le tableau Trello est en route vers ta boîte mail.

Bienvenenue parmi nous !

 

Super ! Maintenant, le workbook est en route vers ta boîte mail.

Un peu de soutien pour la création de ton site ?

Remplisse ton info en bas et ton workbook Préparer ton site web pro est en route vers ta boîte mail.

Bienvenenue parmi nous !

 

Super ! Maintenant, le workbook est en route vers ta boîte mail.