Storytelling et branding

Storytelling et branding

Le Storytelling et ton identité visuelle

Dans ce troisième article sur le Storytelling et comment je l’applique dans mon travail de designer en communication, on va focaliser sur toi, le Guide.

Pour faire un rappel bref, l’élément principal que j’utilise de la méthode Storytelling est la quête, la mission du héros, notre client. Lire l’article sur les principes >>

Quand tu crées ton contenu, tu as toujours ton story en tête : Qui est le héros (profil client) et le problème dont il cherche la solution ? Qui est le vilain, le moteur, de quoi il a peur, qu’est-ce qu’il veut éviter ? Toi, le guide, ton empathie et ton autorité consiste à quoi ? Le plan d’action que tu donnes au héros, c’est lequel ? La fin heureuse, c’est quoi dans ce cas ? Confiance en soi ? Un bon café le matin ?

En images, on va se diriger vers les ambiances que nous voudrions communiquer. On va installer ton profil de guide et évoquer la fin heureuse.

Voir la vidéo ou lire (sous la vidéo)

La fondation / ton entreprise

D’avoir une bonne fondation, d’être au clair avec ce que nous faisons et pourquoi, c’est vital pour la clarté de ton message. Je travaille toujours avec des questionnaires et des exercices avant même de démarrer le projet.

Si t’en veux un pour voir, inscris toi sur ma liste de diffusion pour avoir accès à la bibliothèque VIP de guides et e-books >>

Les couleurs

Les couleurs posent l’ambiance. Il signale au visiteur dans quel esprit se retrouve ton entreprise. Il va repousser certains types de gens et attirer d’autres, exactement comme on veut.

Les polices

Ces magnifiques petites merveilles (la typo quoi), signale également un certain professionnalisme et type de personnalité. Encore plus que des couleurs, je troue. Souvent négligées, les polices peuvent faire la différence dans une identité visuelle.

Le logo

Cet élément tellement exagérée dans son importance (à mon expérience) est ton rappel au client : “c’est moi”. Il va décrire ton entreprise, mais dans ces circonstances, dans le storytelling. Il fonctionne comme un petit rappel, comme le jingle, mais visuellement.

Les images

Avec les images, on commence à rentrer dans les grandes phrases, des histoires entières, des fresques d’idylle. Si on utilise les images intelligemment. On n’a presque pas besoin de mots et c’est ce qu’on veut. Pas de mots, que de sentiments. Ici, entres en scène également la communication de tous les jours : les réseaux sociaux.

Construire une véritable banque d’image qui raconte les valeurs de l’entreprise, la fin heureuse du héros, du processus est un outil indispensable pour réussir à tout faire tant qu’entrepreneur et aussi de rester cohérent à travers les plateformes.

Clarifier notre message à l’aide de l’identité visuelle

À partir de ces éléments, nous allons préparer le voyage client et montrer à quoi servent nos produits et nos services. ça va t’aider à clarifier, être plus concise et aller à la rencontre de ton client, là où il est en ce moment. Probablement dans la frustration. Il cherche quelque chose, et toi, tu as la solution.

Comment utilises-tu le storytelling dans ton Entreprise ?

Efficace et cohérent avec une banque d’image

Efficace et cohérent avec une banque d’image

Y a-t-il un moyen d’aller plus vite dans la création d’images pour la communication de tous les jours et en même temps rester cohérente avec son identité visuelle ? Oui ! La réponse est une banque d’image.

Le choix de photos à publier sur son site, son blog et les réseaux sociaux peut prendre du temps, beaucoup de temps et nous avons franchement d’autre chose à faire.

Depuis un moment maintenant, j’ai trouvé une astuce qui facilite le travail de marketing de tous les jours : je crée ma propre banque d’images pour mon contenu. Comme ça, je pioche dedans et je n’ai pas à aller fouiller le net à chaque fois.

Voilà comment je fais :

  • Je planifie en définissant la planche d’inspiration pour l’occasion à partir de mon identité visuelle
  • Je cherche dans les banques d’images libre de droit (exemples par ici)
  • Je prends des photos supplémentaires avec mon téléphone et les modifie selon ma charte graphique
  • Je les organise dans des dossiers et les mets dans un stockage cloud (ou dans Canva) et hop !
  • J’accède à ce dossier de partout et je n’ai plus besoin de chercher à chaque fois que je voudrais communiquer.

Planification – planche d’inspiration

Cette étape est cruciale pour avoir des visuels cohérents. Je fouille partout, sur Google, sur Pinterest, dans mes anciennes photos. Et je crée ma planche d’inspiration.

Dans ce stage, je ne me soucie pas des droits d’auteur parce que c’est une utilisation personnelle.

En choisissant mes images, je fais attention à mes valeurs et l’ambiance que je voudrais transmettre. L’idéale, c’est que tous mes clients potentiels reconnaissent mon identité visuelle d’un seul coup d’œil.

Efficace et cohérent avec une banque d'images

Recherche dans des banque d’images libre de droit

Je cherche dans des banques d’images libre de droit Si par exemple, mon thème la stratégie de marketing, je cherche mes mots-clés stratégie, bureau, collaboration, marketing, etc. Et si j’ai défini une couleur, je tape cette couleur dans le champ de recherche.

Ensuite, je télécharge toutes les images qui me plaisent et les range dans un dossier sur mon ordinateur. Je fais le tri, je dégage les images qui ne sont pas cohérentes pour mon identité visuelle.

Il est plus facile de voir la cohérence des images une fois que j’ai la vue d’ensemble.

Pin-moi, pour lecture plus tard ! Efficace et cohérent avec une banque d'image

Rajout de mes propres photos et prise de photos qui manquent

J’ajoute mes propres images S’il manque des images, de mon espace de travail, mes outils, mon portrait, ou autre chose. Je prends un après-midi pour arranger ça. Les smartphones sont bien assez puissants pour pouvoir prendre des photos pour une utilisation en ligne.

Fais attention à la lumière de ces photos. Essaie de toujours avoir de la lumière naturelle en abondance. Dans mon bureau, la lumière de 14 h est parfaite. Le soleil se reflète contre l’église en face et rentre déjà filtré et adapté aux photos que je veux prendre.

Pour finir, je rédige toutes les photos en même temps pour avoir le look cohérent (et parce que c’est plus efficace, nous n’avons pas de temps à perdre). Pour ça, j’utilise sur mon téléphone ou ma tablette. Cette application est très facile à prendre en main. Il y a d’autres apps équivalent, prends ce que te semble bien pour ton utilisation.

Accéder les photos partout

J’organise et mets les images dans le cloud Une fois la banque d’images construit, je transfère le dossier vers un stockage pour y avoir accès de partout : mon téléphone et mes applications, les applications web et de mon ordinateur.

Mes choix de cloud sont typiquement Google Drive, Dropbox, iCloud ou Adobe Cloud, ça dépend les applications que j’utilise. Si tu utilises Canva, le tour est joué : tu télécharges tout et hop tu n’as qu’à commencer à créer.

J’en profite

Là, tout est préparé pour que je puisse créer mon contenu tout en tranquillité toutes les semaines.

Au début, c’est un peu long, les décisions sont difficiles à prendre. Je conseille de parler un peu de stratégie avec ton graphiste. Il est beaucoup plus facile à travailler quand on a créé une identité visuelle complète et bien travaillé.

C’est un investissement de faire son identité visuelle, certes, mais ça vaut le coup parce que ton temps coûte de l’argent et tant que petite entreprise ton marketing sur le site et sur les réseaux sociaux est très important.

J’espère que cette petite astuce t’a plu ! et sinon, tu fais comment pour visualiser ton inspiration ?

Storytelling pour une page d’accueil efficace

Storytelling pour une page d’accueil efficace

Utiliser le Storytelling pour ton site web va te faire sortir de tout ce qu’on a appris, surtout sur l’écriture. On va diminuer l’information et se focaliser sur les désirs du client. On va réduire le bruit et clarifier notre message qui va guider nos clients vers un achat.

Simplicité mes amis

Décides d’abord l’utilité de ton site. Pourquoi les gens viennent sur ton site et qu’est-ce que tu voudrais qu’ils fassent ? Prendre RDV ? Acheter qqch ? Envoyer un message  ? Quand tu sais ça, tu peux avancer.

On va rester authentique, on va positionner le client dans la place de héros et on va ressoudre les problèmes qu’il a avec notre solution en main. Pour les principes de Storytelling comme je l’utilise >> lire cet article d’abord

Sur la page d’accueil, on se contente d’être bref. On utilise les couleurs et les images pour communiquer nos valeurs et notre expertise.

les 5 éléments obligatoires

1 Le pitch

En premier lieu, avant même que le client doit se déplace sur ta page, tu as ton pitch en une phrase. Ce pitch doit révéler quels problèmes tu résouds, comment tu le fais et les bénéfices / le résultat de ton service.

Exemple de la semaine dernière : Un restaurant : La belle-famille arrive ? Venez chez nous pour un dîner en famille calme et inoubliable.

2 Des appels d’actions évidentes

Pour être franc, les clients viennent sur nos sites à la recherche de quelque chose. S’il trouve ce qu’il cherche, il a besoin d’aide pour pouvoir se procurer de ce qu’il veut. On a besoin de boutons “Buy now”, un appel d’action première, mais aussi un secondaire.

Par exemple : 1. Prendre RDV (si c’est ça qu’on veut) ou 2. Télécharger le guide (si on est dans le service).

L’appel à l’action secondaire est pour ceux qui ont besoin de plus d’info sur nous, sur nos valeurs, nos expertises, nos talents, etc. En tout cas, le client n’est pas prêt à acheter encore.

Ces boutons vont avoir deux couleurs différentes qui ne changent pas à travers le site. Cela pour la cohérence.

**** 📌-moi sur Pinterest pour lire plus tard 👇 ****

Pin Storytelling pour ta page d'accueil

3 Les images

Il faut faire bien attention à ce que communique les images, et surtout la première image. C’est par cette image que tu vas présenter la fin heureuse ; à quoi ressemble la vie après avoir acheté tes produits ou utilisé tes services.

4 Nos propositions en petites bouchées

Ce qui va contredire tout ce que nous avons appris à l’école, c’est ce quatrième point. Nous n’allons pas écrire des romans sur chacun de nos services, surtout pas sur la page d’accueil.

On va essayer de trouver le point commun de tous nos services et produits et communiquer là dessus : en un seul phrase ! “ La clé de succès est la formule personnalisée ” par exemple. Puis le client déroule la page et trouve son information et le bouton appel à l’action.

5 Très peu de mots

Alors là, nous sommes tous victimes d’une abondance de mots. On veut tout dire directement. On a envie de tout décrire dans les détails. Mais ne le fais pas sur la page d’accueil. Point. Notre challenge va être de trouver les mots justes et faire passer beaucoup d’information en images. (Images bien optimisées pour le web, on est d’accord?)

Guider et diriger nos utilisateurs à l’aide du Storytelling

Quand tu crées ton contenu, tu as toujours ta story dans la tête :

  • Qui est le héros (profil client) et le problème dont il cherche la solution ?
  • Qui est le vilain, le moteur, de quoi il a peur, qu’est-ce qu’il veut éviter ?
  • Toi, le guide, ton empathie et ton autorité consiste à quoi ?
  • Le plan d’action que tu donnes au héros, c’est lequel ?
  • La fin heureuse, c’est quoi dans ce cas ? Confiance en soi ? Un bon café le matin ?

Le défi pour nous, c’est de trouver les mots justes et les images qui correspondent à notre récit. Je suis d’accord, on fait tout nous mêmes, tout seul comme des grands, mais on ne peut pas briller sur tous les plans.

Mais souviens-toi que ton identité visuelle et ton site ont un investissement pour pouvoir gagner ta vie. C’est très important de développer ces éléments-là. Je conseille, comme toujours, d’avoir une bonne vision de son activité et de ses clients avant de se lancer dans l’aventure.

Si tu es prêt à prendre ta communication visuelle au sérieux et tu as besoin d’un coup de main. Tu es la bienvenue pour me contacter et prendre un RDV initial gratuit. ( C’était du coup l’appel à l’action primaire 😉  ) Ou bien, tu peux commencer par t’inscrire à ma liste de diffusion pour avoir accès à ma bibliothèque de ressources ( C’était l’appel à l’action secondaire :p ).

Les 5 principes de Storytelling à utiliser sur son site (et partout)

Les 5 principes de Storytelling à utiliser sur son site (et partout)

Le storytelling, ce ne pas raconter une histoire. C’est utiliser les structures du conte pour appeler à l’imagination du lecteur pour qu’il se reconnaît dans ton message. C’est un début de confiance.

Wikipedia dit :  » Le storytelling (en français la mise en récit ou l’accroche narrative) est une méthode de communication fondée sur une structure narrative du discours qui s’apparente à celle des contes, des récits. « 

Il y a un an, ça m’a fait clique. J’ai redécouvert le Storytelling et je me suis sentie apaisée et en même temps bête. Pourquoi je n’ai pas pensé à ça plus tôt!?

Le Storytelling – tellement évident

Pour la petite histoire, j’ai fait des longues études en recherche littéraire (j’ai un master et un début de doctorat) avec une spécialisation dans la transformation du récit vers le cinéma, du texte au visuel pour ainsi dire.

Et moi, je n’avais jamais fait le lien entre la narratologie et le marketing visuel. Mais, en fait, c’est géniale.

Storytelling - Un Plan d'Action

C’est géniale parce que directement, je m’enlève du récit. La focalisation ne repose plus sur moi, mais sur l’expérience que mes clients ont dans LEUR voyage, dans mon cas la création d’une identité visuelle ou d’un site web.

Au final, c’est pour ça qu’on bosse, pour aider les gens à améliorer leur quotidien. Introvertie comme je suis, ca me va très bien.

Mais quoi My ?! C’est quand même toi qui doit justifier ta capacité et ton talent, non ? Oui, d’une certaine manière, mais pas tout à fait.

Mes clients (les tiens non plus) ne viennent pas pour moi, ils viennent parce qu’ils ont besoin de mes services. Le plus important pour eux, c’est le résultat et non pas mon CV en mode liste.

Je vais reprendre les principes pour vous, comme je les utilise dans la création d’identités visuelles et de sites. Ces principes peuvent être traduits pour ton entreprise, si tu vends des produits ou des services, de l’art ou de l’artisanat, on part du même principe.

Ok. On commence. (et non, je ne commence pas par Il était une fois…)

💡 mets l’article sur Pinterest pour lire plus tard ! Storytelling Pour Petites Entreprises (1)

Les étapes principales

Avant tout, selon cette adaptation de storytelling, ce n’est pas nous qui sommes les héros, ce sont nos clients. Ce sont eux qui ont besoin de nos services, ce sont eux qui font le voyage. Nous, nous faisons ce que nous savons faire pour faciliter leur voyage.

Ton client est le héros

Avant de même penser à nous, notre client à un problème externe à résoudre. Il a un désir, un problème philosophique. C’est le début de l’histoire. Puis, la question s’ouvre : est-ce qu’il atteint ses objectifs ? cliff hanger (si c’est une série)

Il cherche une solution qui est adapté à tous ses problèmes (externe, interne et philosophique). La question qu’il se pose est : Est-ce que cette entreprise peut me donner ce que je veux ? (et non pas quel est le CV de cette entreprise…)

Quelques seekers connus : Harry Potter, Luke Skywalker, Frodo

le héros

Ces héros font partie de l’archétype Seeker (une traduction quelqu’un? littéralement : celui qui cherche). On va l’avoir dans l’esprit quand on avance.

Le vilain – le moteur de l’histoire

Ton client, il a un problème qu’il veut résoudre. Bien, on le sait. On a tous des problèmes. Mais aucune histoire avance sans moteur, sans l’urgence. C’est là ou le vilain arrive sur scène. Il renforce la question de départ : le héros, va-t-il vraiment réussir ?!

Il y a une urgence ou une menace, le héros doit attendre son but, mais sous conditions qu’il arrive à éviter les vilains. (qui vont conquérir le monde si le héros ne fait rien, tout le monde meurent ou sont torturés pour l’éternité.) Il faut qu’il bouge notre héros !

Vilains connus : Voldemort, Darth Wader, le Kryptonite (et non pas Lex, il n’est pas très intéressant…), Sauron


Dans le monde réel, les vilains pourrait être : insomnie (soin alternatif), mauvais café le matin (une nouvelle machine à café), une voiture qui casse en tout moment (une nouvelle voiture), une dépression (une psychologue ou thérapeute) etc.

Ta place comme guide

Le héros va rencontrer son guide, toi. Tu as l’expérience pour ce genre de missions. Tu as de l’empathie pour le héros, parce qu’en un moment donnée (il y a longtemps) tu as vécu exactement la même chose que lui, tu le comprends. Par tes expériences, tu portes l’autorité dans ton domaine. Et ce qui fait la différence : tu lui donnes une carte et un plan d’action.

Exemples : Prendre RDV, planifier ton projet, obtenir une identité visuelle. Cliquer sur Acheter, commander ton bijou, recevoir des boucles d’oreilles uniques.

Clique sur Acheter, commande ton bijou, reçoit des boucles d’oreilles uniques.

Ce n’est pas toi qui fais le voyage, mais tu es là pour l’épauler, pour donner les conseils nécessaires pour la fin heureuse.

Guides connus : Hagrid, Yoda, Gandalf

Le plan d’action et la fin heureuse

Bien sûr, toutes les missions sont truffées de pièges, des impasses et des routes non utilisés. Le héros a bien besoin de quelqu’un qui peut lui faire éviter les plus grands menaces. Le vilain, il va le battre tout seul comme un grand, mais tu es là derrière lui avec ton savoir-faire.

Avec ton plan d’action, l’erreur est évitée et la fin est heureuse.

L’application du storytelling pour ton pitch d’une phrase

Alors on va construire une phrase qui va apparaître partout dans ta com : carte visite, site web, réseaux sociaux, dans ton mail, partout.

Structure du pitch

Nous aidons [le personnage] à résoudre [le problème] avec [le plan] pour avoir [le succès]

Salle de sport : Nous proposons aux mamans occupées des exercices courts et efficaces pour qu’elle puissent rester en forme et garder leur énergie.

Un restaurant : La belle famille arrive ? Venez chez nous pour un dîner en famille calme et inoubliable.

Un élagueur : Nous aidons les propriétaires avec des arbres encombrants de retrouver le soleil dans leur jardin.

Une artiste : J’aide des amateurs d’art de trouver la bonne pièce d’art pour égayer la salle à manger.

Un bijoutier artisan : Les femmes uniques trouverez chez nous les boucles d’oreilles pour une soirée parfaite.

Bon, on va dire que le phases en français, ce n’est pas mon point fort, mais vous voyez le principe. D’ailleurs, je trouve plus facile à écrire avec une formule que sans. Ensuite, il faut le dire, les règles sont là pour être alternées, n’est pas ?

La semaine prochaine je parle de comment appliquer ce genre de storytelling sur son site web. Comment je le fais et comment vous pouvez faire.

Le livre indispensable pour transformer sa communication en Storytelling : Building a storybrand*

*si vous souhaitez acheter ce livre, suivez ce lien, comme ça je profite de quelques centimes de l’achat. Merci !

Utiliser Canva pour faire sa planche d’inspiration

Utiliser Canva pour faire sa planche d’inspiration

Il peut y avoir plusieurs raison pourquoi on utilise Canva pour faire les graphiques. Les plus évents c’est que je n’ai pas accès à mon ordi normal (avec tous les logiciels nécessaires) ou bien, je ne m’y connais pas trop en graphisme. Les deux sont valables, les deux peut trouver son remède ici.

Pour les entrepreneuses créatives, DIY ou « je sais faire », je suggère Canva sans hésiter. J’ai quelques applications dans ma poche, mais Canva est une qui sort de l’eau. Il est traduit en français déjà, c’est pas mal, accessible partout (en ligne et comme application) et très facile à prendre en main.

Dans ce tutoriel je montre comment je fais une planche d’inspiration, une technique qui peut aussi bien servir à nos cartes aux trésors, nos vision boards ou tout simplement un collage photos.

Pour vois préparer, vous pouvez vous faire une banque d’images pour que vous puissiez suivre avec moi : https://millemyriades.fr/blog/cree-ta-banque-dimages/ Pour le lecteur : explications sous l’article

1. Préparer ses photos

Je commence toujours par les photos. Je les prépare préalablement et les mets dans un dossier sur mon ordi et sur mon cloud pour y avoir accès quand je veux, d’où je veux, ( C’est ma banque d’images )

2. Connexion canva.com

Pour faire son graphisme, il faut être connecté au site, canva.com. C’est gratuit pour une bonne dose de fonctionnalités. J’ai mon compte gratuit, pour ce que je fais, c’est suffisant.

3. Créer son document

On peut choisir un format en cliquant sur un modèle ou bien chercher dans la barre de recherche ce qu’on voudrait comme dimensions. Dans la vidéo, j’ai utilisé un a4, tout simplement.

4. Mettre le cadre

La première chose à faire, c’est de trouver une grille pour nos images. On clique sur « Eléments » puis tu choisis une grille qui te va. Tu le glisse sur le document et le relâche, elle va automatiquement s’ajuster à la page.

Les photos déjà préparées ensuite, que tu cherche sous l’onglet Télécharg. Tu fais pareil, cliques, glisses, relâche. Fini (ou presque)

4A. Ajouter du texte

Cette étape est partagé en deux parce qu’il faut créer le texte ET le rectangle coloré sur lequel le texte est posé (ce n’est pas automatique comme sur Instagram).

4B. Créer le rectangle

Peut-être un peu pas très intuitif au début, mais quand on a compris le système c’est bon parce que c’est pareil partout.

On clique sur Eléments et dans la barre de recherche on écrit carré. On prends ce carré et le glisse sur le document. Pour changer les dimensions : double clique et il y a des coins déplaçables qui apparaissent. Crée ta forme comme tu veux. Tu peux toujours y revenir si besoin.

Créer le texte

Rien de plus simple, même pas besoin d’explication. Clique sur Texte puis sur le bouton bleu « ajouter ». Change ton texte et hop ! Ça fonctionne à peu près comme dans Word ou un traiteur de texte quelconque.

Sauvegarder le graphisme

Appuie sur la flèche de téléchargement, choisi un format : png, jpeg ou pdf. Attention : si tu as lu mon article sur le format des images en ligne, tu sais que png a normalement une transparence là où il n’y a pas d’éléments. Mais Canva est malin, c’est une fonctionnalité payante. Sauf que pour nous, c’est peu importe parce que nous couvrons tout la page.

C’est tout. Inutile de stresser. C’est assez intuitif. Je vous le conseille. Ou avez vous déjà utilisé ?

à enregistrer sur Pinterest pour lecture plus tard : Utiliser Canva pour faire sa planche d'inspiration

Crée ta banque d’images de marque pour ton entreprise

Crée ta banque d’images de marque pour ton entreprise

Sois efficace - Crée ta banque d'images
Y-a-t-il un moyen d’aller plus vite dans la création d’images pour la communication de tous les jours et toujours rester cohérente avec son identité visuelle ? Oui ! Dans cette article je partage mon astuce pour préparer son propre banque d’images.

Le choix de photos à publier sur son site, son blog et les réseaux sociaux peut prendre du temps, beaucoup de temps et nous avons franchement d’autre chose à faire.

Une banque d’images efficace

Depuis un moment maintenant, j’ai trouvé un astuce qui facilite le travail de marketing de tous les jours : je crée mon propre banque d’images pour le contenu de tous les jours.

voilà comment je fais :

  • Je planifie en définissant la planche d’inspiration pour l’occasion à partir de mon identité visuelle
  • Je cherche dans les banques d’images libre de droit
  • Je prends des photos supplémentaires avec mon téléphone et les rédige selon mon charte graphique
  • Je les organise dans des dossiers et les mets dans un stockage cloud et hop ! J’accède ce dossier de partout et je n’ai plus besoin de chercher à chaque fois que je voudrais communiquer

Je planifie ma banque d’images

Cette étape est cruciale pour avoir des visuels cohérents. Je fouille partout, sur google, sur Pinterest, dans mes anciens photos. Et je crée ma planche d’inspiration.

Dans ce stage, je ne me souci pas des droits d’auteur, parce que je utilise ces images pour moi uniquement.

En choisissant mes images je fais attention à mes valeurs et l’ambiance que je voudrais transmettre. L’idéale c’est que tous mes clients potentiels reconnais mon identité visuelle d’un seul coup d’œil.

Planche d'inspiration - mars

Je cherche dans des banque d’images libre de droit

Si par exemple, mon thème est  » la stratégie de marketing « , je cherche mes mots clés : stratégie, bureau, collaboration, marketing etc. Et si j’ai défini une couleur je tape cette couleur dans le champs de recherche.

Ensuite, je télécharge tous les images qui me plait et les range dans un dossier sur mon ordinateur. Je fais le tri, je dégage les images qui ne sont pas cohérentes pour mon identité visuelle.

Il est plus facile de voir la cohérence des images une fois que j’ai la vue d’ensemble.

J’ajoute mes propres images

S’il manque des images, de mon espace de travail, de mes outils, mon portrait, ou autre chose. Je prends un après-midi pour arranger ça. Les smartphones sont bien aussi puissants pour pouvoir prendre des photos pour une utilisation en ligne.

📸 Fais attention à la lumière de ces photos. Essaie de toujours avoir de la lumière naturelle en abondance. Dans mon bureau, la lumière de 14h est parfaite. Le soleil se reflète contre l’église en face et rentre déjà filtré et adapté aux photos que je veux prendre.

Pour finir je rédige tous les photos en même temps pour avoir le look cohérent (et parce que c’est plus efficace, nous n’avons pas de temps à perdre). Pour ça j’utilise VSCO sur mon téléphone ou ma tablette. Cette application est très facile à prendre en main. Il y a d’autres apps équivalent, prends ce que te semble bien pour ton utilisation.

Pour en savoir plus sur les dimensions des images, va voir ma série sur l’optimisation des images (après avoir lu cet article!)

J’organise et mets les images dans le cloud

Une fois la banque d’images assemblée, je transfère le dossier vers un stockage cloud pour y avoir accès de partout : mon téléphone et mes applications, les applications web et de mon ordinateur.

Mes choix de cloud sont typiquement Google Drive, Dropbox, iCloud, Adobe Cloud, ou plusieurs, ça dépend les applications que j’utilise pour la mise en ligne.

J’en profite

Là, tout est préparé pour que je puisse créer mon contenu tout en tranquillité toutes les semaines!

Au début, c’est un peu long, les décisions sont difficiles à prendre. Je conseille de parler un peu de stratégie avec ton graphiste. Il est beaucoup plus facile à travailler quand on a créé une identité visuelle complète et bien travaillé.

C’est une investissement de faire son identité visuelle, certes, mais ça vaut le coup parce que ton temps coûte de l’argent et tant que petite entreprise ta marketing sur le site et sur les réseaux sociaux est très important.

Sauvegarde l’article dans Pinterest pour le relire plus tard !👇

Créer ta banque d'image de marque

Y-a-t-il un moyen d’aller plus vite dans la création d’images pour la communication de tous les jours et toujours rester cohérente avec son identité visuelle ? Oui ! Dans cette article je partage mon astuce pour préparer son propre banque d’images.

Planifier et programmer son contenu mensuel avec Trello & WordPress

Planifier et programmer son contenu mensuel avec Trello & WordPress

Aujourd’hui, je vais être complètement transparente. Je vais vous donner un exemple d’utilisation de Trello et WordPress. Je vous amène dans mon flux de travail avec Trello et WordPress pour gérer mon contenu du mois de novembre.

Après avoir lu cet article, votre vision sur comment utiliser Trello & WordPress pour planifier et publier les articles, pour créer votre calendrier éditorial, sera changé pour toujours.

Pas besoin d’un abonnement qui coûte cher, pas besoin de se perdre entre les documents sur ordinateur et la publication en ligne.

Gratos et facile.

Outils :

Les étapes

Voici les étapes que je montre dans la vidéo

  • Créer la liste du mois dans Trello
  • Créer une carte avec ton plan dessus et un checklist avec les articles prévus
  • Copier le checklist des articles prévus et le convertir en cartes
  • Préparer le contenu
  • Publier automatiquement vers WordPress
  • Finir les détails dans WordPress
  • Publier l’article

Extra plugin WP pour calendirer :
Edit Flow

Gardez pour plus tard ! Mettez le sur Pinterest :

Comment utliser Trello avec WordPress

Je lance un planning challenge de 5 jours

Je lance un planning challenge de 5 jours

Lundi j’organise un atelier planning pour quelques entrepreneuses créatives ici à Savennières. Je me suis dit, pourquoi pas ramener tout le monde dans l’aventure. Et j’en ai fait un 5 jour email challenge.

Les avantages ?

Ces 5 jours je vous prends avec moi dans une petite aventure. Nous allons fouiller le début de 2018 pour trouver les meilleurs moments, nos visions et ce qu’il faut qu’on arrête ! Après ce challenge tu as tout ce dont tu a besoin pour aller en avant et finir cette année avec classe !

le bilan de 6 mois challenge

Pouruoi le bilan ?

Moi, j’aime faire le bilan au milieu de l’année. Pour voir ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas franchement été une réussite. Chaque fois, je me sens boostée pour la suite. Je me sens déterminée et super créative. Pour moi, nommer c’est le premier pas vers l’action.

Ça se passe où ?

Le challenge se passe par mail et dans mon groupe Facebook. Je vous envoie un mail par jour durant 5 jour avec les questions à aborder. Puis, nous pouvons en parler sur Facebook. J’ai hâte de commencer !

Pour s’inscrire c’est à millemyriades.fr/bilan-6-mois-challenge

Mettre les images sur WP ❧ optimiser les images pour son site web pro

Mettre les images sur WP ❧ optimiser les images pour son site web pro

Préparer des images, c’est une chose, mettre les images sur son site web, est autre chose. Après avoir lu cet article, vous avez un flux de travail sous la main qui est facile, rapide et efficace. Vous avez également quelques pistes pour une optimisation SEO, le référencement naturel.

Cet article fait partie d’une série sur l’optimisation de l’image pour son site web pro.

Télécharger le PDF Workflow Images, flux de travail ici

Je vais vous montrer comment mettre vous images sur votre site WordPress. Si vous n’avez pas WordPress comme plateforme, vous pouvez toujours traduire ce flux de travail vers votre système à vous.

On travaille en trois étapes :

  • téléverser vos images dans la bibliothèque de médias sur WordPress
  • insérer une image dans votre article
  • mettre une image en avant

Mettre les images dans la bibliothèque de médias

Allez d’abord sur votre Tableau de bord. Ensuite dans Médias > Ajouter. Un fois sur place vous pouvez cliquer sur le bouton Choisir des fichiers ou bien ouvrir votre dossier (préparé en avance) sur l’ordinateur et tirer les images vers la fenêtre ouverte.

Changez ensuite, si besoin, le titre et la description de l’image en cliquant sur Modifier.

Placer l’image dans un article & remplir la balise alt

Créez votre article. Mettez un titre et écrivez votre texte. Placez ensuite le curseur dans l’article où vous le voulez et appuyer sur Ajouter un média.

La bibliothèque s’ouvre et vous allez marquer l’image du choix. Vous replissez Titre et Texte alternatif. Cette manipulation fait partie des adaptations qui vont vous donner un meilleur référencement. Elle permet à google de trouver vos images selon vos mots clés.

Puis, vous l’alignement et la taille de limage. Pour avoir un site léger, vous choisissez la taille adapté à l’utilisation. Si c’est une image pour le blog, vous avez besoin d’une image 1080px maximum. Si l’image est la moitié de votre article, vous choisissez une taille autour de 300px ça suffit largement.

En savoir plus sur les dimension et les tailles conseillées pour un site web efficace

Quand vous avez choisi le logiciel pour changer la taille et l’aspect de vos photos et si vous utilise un flux de travail précis, la rédaction de vos photos devient super simple et rapide.

En savoir plus la mise en forme des photos sans photoshop

Placer une photo Mise en avant

Pour que votre article aie une image sur la page de Blog. Il faut préciser une image mise en avant. L’endroit pour faire ça est dans la partie droite du fenêtre Créer un article, sous les catégories.

Vous faites ensuite exactement comme dans l’étape deux de cet article. Vous mettez un titre avec le mot clé et vous remplissez la case Texte alternatif. Puis clique Définir image en avant.

C’est tout ! Vous publiez votre article et voilà. Un article avec des images adaptés au référencement naturel.

Dans le prochain article nous allons parler un peu plus du SEO, le référencement naturel.

Engregistrez sur Pinterest pour lire plus tard !
Mettre les images sur votre site web pro

Calendrier Éditorial BuJo & Trello 2/2 : Trello

Calendrier Éditorial BuJo & Trello 2/2 : Trello

Aujourd’hui, nous allons installer un calendrier éditorial dans Trello ! C’est le deuxième article sur ce sujet. Dans cette série, je propose un flux de travail qui pourrait vous faciliter la tâche quand il faut faire vivre votre site toutes les semaines. Organisez vos articles et écrivez les dans une seule matinée. Je vous jure, ça fonctionne. Puis vous êtes libres à travailler tranquillement pendant un mois, ou deux semaines, comme vous le sentez.

Lire l’article sur Comment créer un Calendrier Éditorial dans son Bullet Journal

Deux systèmes d’organisation ne quitte plus mes yeux : mon Bullet Journal et Trello. Ils sont tout les deux des fonctions différentes, mais sans les deux, je suis perdue !

Pourquoi cette combinaison ?

Je suis une personne manuelle et qui a besoin d’un certain contrôle. L’écriture à la main fait que je peux vider ma tête et garder seulement ce qui doit absolument rester.

Trello par contre, il est nécessaire pour pouvoir gérer des choses en ligne. Il me faut une espace avoir mes choses sous les yeux. Je mets tout dedans : les mails, les pdf, mes idées, les dates, mes liens, mes photos, et surtout mes Workflows, mes Flux de travail. Et ces derniers font que je ne galère plus. Même si ça fait longtemps que je n’a pas réalisé une tâche, je n’oublie rien, parce que tout est noté.

Qu’est-ce que c’est Trello

C’est un outil d’organisation très visuel. Il se prête aux nombreuses utilisations différentes ; perso ou pro.

J’ai découvert cet outil quelques mois après le Bullet Journal et maintenant je ne peux plus le laisser. Je ouvre Trello tous les matins et je ne le referme pas avant que je me mets en mode soir…

Deuxième étape du calendrier éditoirale se passe dans Trello

J’ai un tableau « Calendrier éditorial » où j’organise tout ce qui touche mon site web. Ça me permets de suivre mon travail et de voir tout de suit où j’en suis avec la rédaction.

J’organise des listes :

  • Idées
  • En cours de création
  • En attente de relecture
  • Programmé
  • Publié

Créez une liste avec une carte pour les idées

Dans la première liste je crée une carte avec toutes mes idées sur un checklist. Ces idées ont déjà été notés dans le Bullet Journal, presque toutes. Puis, quand je décide d’en faire un articles je transforme cette idée en carte.

Utilisez une carte pour rassembler toute information

Cette carte est celle que j’utilise pour créer mon article. Je mets tout mon information dedans. J’écris mon brouillon, j’attache les liens qui vont être mis dans l’article et j’attache les images.

Déplacez la carte pour suivre le développement

Une fois que le brouillon est terminé, je déplace la carte vers la liste En attente de relecture, je copie l’information sur cette carte pour le mettre dans un nouvel article sur mon blog.

Puis je le programme et déplace la carte Trello vers la liste programmé.

Le jour où l’article est publié, je déplace la carte vers la liste Publié et je vérifie que j’ai partagé mon article sur les réseaux sociaux.

Préparez en avance

Avec cette manière de s’y prendre, j’ai trouvé que je peux être plusieurs articles en avance mais tout de même avoir un peu de contrôle sur ce qui se passe.

Dans la vidéo je montre comment je construit ce tableau dans Trello.
BONUS FREEBIE : Venez piquer mon tableau ! >>

Calendrier Editorial Trello

Calendrier Éditorial BuJo & Trello 1/2 : Bullet Journal

Calendrier Éditorial BuJo & Trello 1/2 : Bullet Journal

Organiser son calendrier éditorial peut être difficile. Dans cette article, je propose un flux de travail qui pourrait vous faciliter la tâche quand il faut faire vivre votre site toutes les semaines.

Pour le faire, organisez vos articles et écrivez les en une seule matinée. Je vous jure, ça fonctionne ! Puis, vous êtes libres à travailler tranquillement pendant un mois, ou deux semaines, comme vous le sentez.

Deux systèmes d’organisation ne quitte plus mes yeux : mon Bullet Journal et Trello. Ils sont tout les deux des fonctions différentes, mais sans les deux, je suis perdue !

Pourquoi cette combinaison ?

Je suis une personne manuelle qui a besoin d’un certain contrôle. Le fait d’écrire à la main, donne un coup de pousse à ma créativité. Je peux vider ma tête et garder seulement ce qui doit absolument rester.

Avec Trello par contre, c’est nécessaire pour pouvoir gérer des choses en ligne. Il me faut une espace pour tout avoir sous les yeux. Je mets tout dedans : les mails, les pdf, mes idées, les dates, mes liens, mes photos, et surtout mes Workflows, mes Flux de travail. Et ce dernier fait que je ne galère plus pour les trucs en ligne. Même si ça fait longtemps que je n’a pas fait une tâche, je n’oublie rien, parce que tout est noté.

Mon Bullet Journal

Première étape se passe dans mon Bullet Journal

Bref, je fais des listes.

Moi, personnellement, j’ai tellement de choses sur mon assiette côte site web et réseaux sociaux que je me fais carrément un calendrier sur une page et mes listes sur l’autre. Je note mes objectifs, les articles qui doivent sortir pendant le mois, puis une colonne pour des idées qui me traverse l’esprit et une pour les retours et réactions sur l’article. Cette dernière est bien d’avoir en évidence pour adapter son contenu à ses lecteurs/clients.

Qu’est-ce que c’est le Bullet Journal ?

C’est un système d’organisation basé sur des listes de tâches et une hiérarchisation avec des points « codés ». Les pages sont numérotés et notés dans l’index pour pouvoir revenir sur l’information après coup.

Ce système a été lancé par Ryder Caroll en 2014. Aujourd’hui tout le monde veut profiter du succès du Bullet Journal, donc on voit ce mot partout.

Pour moi, ce système est vraiment ce qu’il me faut. Je peux le personnaliser comme je le sent et il n’y a pas de limites.

Les élément de base de ce système sont :

  • Index (pour se retrouver après, équivalent d’un sommaire comprimé)
  • Futur Log (où on met tout ce qui arrive dans le future)
  • Monthly log (où on met tout ce qui arrive ce mois-ci)
  • Daily log (où on note ce qui se passe aujourd’hui)
  • Collection (une double page avec un thème précis)

Mais je ne va pas trop tarder sur la construction de cet outil, mais je vais vous montrer comment je l’utilise le blog sur mon site.

Calendrier Éditorial - Bullet Journal

Calendrier éditorial de façon collection

Pour m’organiser, je crée, en plus des éléments listés plus haut, une collection sur une double page.

Contenu de la collection :

  • objectifs
  • calendrier éditorial
  • notes
  • liste articles prévus
  • listes idées d’articles
  • liste pour les retours sur les articles

Dans la vidéo vous pouvez suivre cette partie de préparation et voir comment je mets en forme mes pages.

Mes outils :

  • un carnet, dans mon cas c’est un Taroko Mystique,
  • mon stylo plume
  • des crayons de couleurs

Se décider en avance

Avec cette collection en place, vous pouvez facilement vous décider sur le contenu en avance. Vous pouvez noter vos idées folles et caler les jours où vous avez le temps de créer ce contenu. Une fois décidé, c’est facile de commencer à créer !

Mais cette partie, nous en parlons la semaine prochaine !

N’hésitez pas à partager vos expériences avec nous !

Je vous dis à bientôt !
Calendrier éditorial - Bullet Journal

2 outils indispensables – Google My Business & Maps Connect

2 outils indispensables – Google My Business & Maps Connect

Les deux outils indispensables pour une entreprise, grande ou petite, solo ou équipe, sont Google My Business et Maps Connect d’Appel. Utiliser ces deux outils pour diffuser l’information de base sur entreprise, c’est tellement important que nous ne pouvons pas nous en passer. C’est gratuit et on gagne en visibilité. Pourtant, 80% de mes clients ne connait pas ces services ou ne prend pas le temps de s’enregistrer.

Moi, je dis sérieusement : fait le tout de suite et maintenant ! Tellement c’est important. Je vais jusqu’au dire que ce genre de trucs sont primordiaux dans notre temps quand tout se passe de nos ordinateurs et nos téléphones.

Pourquoi faire ?

  • Visibilité sans site web
  • Faciliter la recherche pour nos clients
  • Communication de nos informations, simple et direct

Faciliter la recherche pour nos clients

Tous le monde parle de l’importance pour une entreprise d’avoir des sites web comme outils de communication. Et c’est vrai, dans la plupart de cas, mais ce ne pas toujours le premier pas à prendre. En tant que client, ce que je cherche comme information sur une entreprise, ce sont en premier lieu les heures d’ouvertures, où se situe l’entreprise et le moyen de contact. Et ça, Google & Apple le sait. Ils ont crée de services gratuits pour faciliter la recherche de services sur le net, il suffit juste de les utiliser.

Donc, je répète : avant de faire quoi que ce soit d’autre sur l’internet. Connectez vous à au moins ces deux outils : Google My Business et Maps Connect.

Google My Buisiness

Si on utilise le moteur de recherche Google, qui a 3.5 billions de recherches chaque jour, 40 000 recherche par seconde, nous, les petites entreprises ont le moyen de nous faire visible direct sur l’écran de recherche. Ce service est gratuit et très efficace et il s’appelle Google My Business.

Quand je cherche Mille Myriades avec Google, une carte apparaît à côté de la liste de résultat. C’est parce que j’ai enregistré mes informations, tout simplement. Et vous devriez le faire maintenant (je l’ai déjà dit non ?)

Google My Business - Liste

Maps Connect

Pour nous, qui utilisons un iPhone au quotidien, nous savons que l’application Plans est aussi utile que Google. Lors d’un recherche dans Plans, votre entreprise s’affiche et tout les moyen de contact se fait directement dans le téléphone. Magique, surtout quand on est utilisateur. Ce service s’appelle Maps Connect.

Quand je tape Mille Myriades dans mon application Plans, je vois tous les informations nécessaires.

map sconnect - dans application Plans, la rechercheMaps Connect - dans Plans, se situerMaps Connect - dans Plans, les informations

1er étape – créer des comptes Google & Apple

Pour les deux services, il suffit d’avoir un compte chez eux. Si on en a pas, on le crée facilement et gratuitement chez les deux. Ces comptes sont utilisables dans tous les service de la marque.

Un comte Google a de nombreux services à proposer, surtout pour les entreprises. Mes préférés sont Photos et Agenda que j’ai utilisé depuis toujours.

Un compte Apple, pareil, de nombreux services sont offert avec un tel compte. Mes préférés sont Podcast et iTunes que j’utilise tous les jours depuis au moins dix ans.

2e étape – remplir les informations

Chez Apple, il faut se connecter d’abord. Vous voyez l’écran suivant, ensuite il suffit de suivre les indications.

Maps Connect - Acceuil

Chez Google, vous tombez direct sur l’écran d’informations puis vous connectez votre compte.

Google My Business - Acceuil

Les informations à remplir sur les deux outils sont à vous de décider, mais ce sont ce que vous voulez montrer, comme horaires, contact etc. Sur GMB vous pouvez même afficher vos offres ou parler avec votre clientèle sous la forme des articles. Mettez, si vous voulez, des photos de l’intérieur de votre boutique, de vos créations ou d’autre. C’est sympa de voir ce que vous faites.

3e étape – courriel de Google

Cet étape est seulement vrai pour Google, mais elle est très importante. Quand vous avez installé votre profil GMB, un courriel vous êtes envoyé par la poste avec un code de vérification. Il faut rentrer ce code pour que votre entreprise apparaît dans le système. Ce n’est pas très compliqué, il suffit d’ouvrir le mail qui va avec ce courriel et cliquer sur le lien et le tour est joué.

J’espère que vous avez trouvez ces petites informations utiles ! Si vous trouvez que les étapes sont compliquées et voudriez des tutos, dites le moi et je peux dépêcher un peu le processus. C’est prévu pour janvier, mais si c’est pressé je peux vous faire un petit vidéo explicatif rapidement. Laissez seulement un commentaire et je vous réponds dès que possible.

Vous pouvez trouver tous les Mardi Mini Tip ici.

Thème de Novembre : existence virtuelle

Thème de Novembre : existence virtuelle

On est déjà fin octobre, voici un rapport d’octobre, la préparation sur le blog pour novembre et l’annonce de deux événements en décembre.

Mille Myriades a vu un super Octobre, plein d’activité de de retours !
Les Mardi Mini Tips se sont installés sur le blog comme il faut. Nous avons eu la chance de réaliser de projets sympas comme le branding pour la ferme de la Perrière. Nous avons fait du bénévolat pour un soutien des vignerons du coin : Merci l’équipe de Givrés d’Angers, c’était chouette ! Surtout, j’ai rencontré de nouvelles têtes et de nouveaux projets sont prêts à commencer.

Novembre virtuel et stratégique

Novembre, c’est un mois particulier pour moi. J’ai une sorte de relation douce-amère avec ce mois-ci. En Suède, mon pays natal, on parle du mois noir, car souvent il pleut et la neige nous manque terriblement, la neige qui donne de la lumière. Mais on rajoute du thé de novembre aux bougies d’octobre et on se mets sous la couette.

C’est vrai, à Savennières, je ne vie pas les même sensations métrologiques, mais l’ambiance s’installe quand même (On n’apprend pas à un vieux singe…). C’est pendant ce mois-ci que le travail de la préparation de décembre commence à prendre le dessus. Les offres, les flyers, la programmation du contenu et des marchés de Noël et la préparation de la vente énorme de noël (espérons !).
Sur le blog les Mardi Mini Tips tournent autour de l’existence virtuel. Nous allons parler de la stratégie sur le web et comment trouver le temps.

Voici les sujets :

  • la seule chose à faire si on veut faire le minimum sur le net : Google My business
  • l’expression virtuel de son entreprise, nous regardons les réseaux sociaux et les plateformes pour s’exprimer et atteindre son public – pour eux qui ont envie de plus
  • pourquoi vous n’avez pas besoin d’un site web
  • comment trouver le temps – sur la stratégie, le travail en bloc et l’automatisation du contenu
Les 3 meilleurs sites pour photos libre de droit

Les 3 meilleurs sites pour photos libre de droit

Les photos sur ton site internet, sont-elles libre de droits ? Des photos en ligne, c’est délicat. Avant d’utiliser une image, il faut être certain qu’elle est libre de droits. Effectivement, libre droits ou la licence CC ( Creative Common ), c’ est une affaire complexe et des fois difficile à suivre. Moi, j’ai tout simplement arrêté de chercher des photos sur Google. L’histoire d’être sûre.

Licence Creative commons zero CC0

Pour mes articles, si je n’ai pas pris de photos appropriées avec mon appareil photo, je me tourne vers des sites offrant des photos gratuites, libre de droits. Comme c’est le cas pour cet article.

Astuce : pour être sûr que l’image peut être modifié et qu’elle est libre pour une utilisation commerciale, cherchez la licence Creative Commons Zero (CC0). Lisez plus sur Creative Commons France si ça vous intéresse !

Une multitude de sites pour photos libre de droits

Il y a des nombreux sites pour trouver des photographies libre de droit. La plupart est en anglais, il faut donc connaitre le terme anglais de ce qu’on cherche.

Wordreference.com est parfait pour ce genre de traduction. ) Certains entre eux n’ont pas une utilisation très ergonomique, mais j’en ai trouvé quelques sites où on peut naviguer facilement et qui contiennent des photos de bonne qualité.

photos creative commons zero

Mes trois sites préférés pour photographies libre de droit sont actuellement : Unsplash (EN), Pexel (EN) et Pixabay (EN/FR). Ils se ressemblent beaucoup, mais je vais essayer de détailler leurs spécificités.

Unsplash – photos libre de droit pour plateformes

Unsplash est un site devenu très grand d’un coup. Ils ont commencé à travailler avec des gros outils et le business en ligne. Quelques exemples sont Trello, InVision, Medium, Slack et Squarespace. * Creative Commons Zero * possibilité d’abonnement * en anglais

unsplash - photos libre de droits unsplash.com

Pexel – images libre de bonne qualité

J’ai découvert Pexel récemment. Son équipe choisit les photos manuellement et ajoute plus que 70 images par semaine. Grand choix donc.

  • Creative Commons Zero
  • réunit les meilleurs des autres sites pour les photos gratuites
  • en anglais

Pexel - images creative commons pexel.com

Pixabay – images libres de droit en français

Pixabay est le seul d’être traduit en français, pour l’instant. Sinon, très grand choix. Malheureusement, la publicité est un peu embêtant.

  • Creative Commons Zero
  • en français

pixabay pixabay.com/fr/

Vous pouvez lire plus sur les licences gratuites sur Creative Commons France.

J’espère que ce Mini Tip vous êtes utile. N’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Instagram & Pinterest pour le plaisir du partage !

Photos Libre de droits - Banques d'images
Comment programmer vos publications sur Facebook

Comment programmer vos publications sur Facebook

Et si on pouvait programmer les publications sur Facebook ! Parce que qui, gérant une vraie entreprise, trouve le temps de s’en occuper ?

C’est vrai, vous n’avez pas beaucoup de temps dans la semaine pour vous occuper de votre page sur Facebook. Vous avez pourtant besoin de faire de la pub à une date précise. Comment allez vous faire ? Moi, je le sais et je vais le partager avec vous maintenant ! Dans l’application elle même, vous pouvez programmer vos publications jusqu’à six mois en avance ! Quelle bonne nouvelle !

Les étapes pour programmer une publication

Premièrement, connectez-vous à votre compte Facebook, puis allez sur la Page où vous voulez publier quelque chose. Ensuite, créez une publication en haut du journal de votre Page.

Avant d’appuyer sur Publier, regardez à droite de ce bouton, il y a une flèche. Appuyez sur la flèche et trois alternatives se présentent : Programmer, Antidater et Enregistrer le brouillon. Choisissez donc Programmer.

programmer posts

En dessous de Publication, sélectionnez ensuite la date et l’heure auxquelles vous souhaiterez mettre en ligne la publication. Je choisis le 27 novembre à 8h19 pour l’offre de mes cartes de veux.
Cliquez sur Planifier.

programmer date

Vous retrouvez votre publication sous l’ongle « Outils de publication » si besoin.

retrouvez votre publication

Encore plus de contrôle de la programmation de votre publication

Ceci mes amis, est magique, très utile pour vous qui faites des fois des offres en temps limité.

Si par exemple vous avez un offre de réduction à vos clients pendant deux semaines, vous pouvez, au moment de la programmation, mettre une date pour arrêter la diffusion de cet article. C’est-à-dire, si vous mettez le 10 décembre dans la deuxième calendrier, votre publication disparaisse de la Page à ce date là.

Personnellement, je trouve ça pas mal du tout! Ça me permets de travailler avec le contenu sur ma page une fois par semaine et m’occuper de mon entreprise le reste du temps.

Répétons l’affaire :

  • ouvrez votre page Facebook
  • créez votre publication
  • appuyer sur la flèche en bas à droite
  • choisissez Programmer
  • mettez votre date de publication (et d’arrêt de diffusion)
  • cliquez sur Planifier

J’espère que cette astuce vous a été utile. Dites-moi, elle vous a changez la donne avec Facebook ? Je veux bien entendre comment dans les commentaires !

Rendez-vous ici pour le prochain Mini Tip ! À bientôt !

Mini Tip Facebook
Préparer son site web – focaliser sur le projet

Préparer son site web – focaliser sur le projet

Votre projet est de créer un site internet, mais vous n’êtes pas sûrs de savoir exactement comment et peut-être même pas pourquoi. (Parce que tout le monde dit qu’il faut un site web !)

Dans cette série d’articles, je vous guide dans un processus de réflexion qui va vous servir à clarifier vos idées et mettre en noir sur blanc, ce que pourrait être votre prochain outil de communication : votre site internet.

Dans le premier article de cette série, nous avons parlé de votre entreprise, vos valeurs et vos intentions générales. Pour notre deuxième article, occupons-nous du projet lui-même. Nous allons parler des éléments suivants :

  • Vue d’ensemble du projet
  • Limites, définition & chiffres
  • Buts du site
  • Composants du projet

Vous pouvez utiliser mon workbook qui accompagne cette série pour noter vos résultats si vous voulez, abonnez-vous à ma liste mail et téléchargez le pdf interactif. Allez-y, je vous attends.

Vue d’ensemble du projet

Si vous avez lu le premier article de la série, vous savez que je parle beaucoup de l’intention de nos actions, ce que nous faisons avec nos entreprises. Quand il s’agit de notre occupation principale, nos services ou nos produits, c’est normale d’agir avec intention, mais avec le site internet, ce n’est pas toujours le cas.

Néanmoins, soyons clairs, le site web est un outil de communication, une vitrine pour votre travail et une manière de parler avec vos clients et vos clients potentiels. Si ce plateforme ne fonctionne pas comme vous voulez, ce n’est pas la peine d’investir cet argent et ces heures (chères !) dans le projet.

Côté technique du projet

Commençons par les technicités : identifiez les éléments nécessaires pour la réalisation d’un site web. Vous avez besoin de quoi ?

Vous avez besoin d’une identité visuelle. Allez voir parmi vos fichiers si vous avez votre logo en image (jpg, png ou pdf). Si vous l’avez trouvé, continuons. Sinon, je peux vous aider à créer une pour le web et pour les supports papier. Contactez moi dans ce cas.

Après que la charte graphique est assurée, nous avons besoin des photographies pour exprimer nos valeurs et donner une ambiance à notre site. Si vous offre une service les photographies libre de droit peut fonctionner. Sinon, si vous avez des produits, je vous conseille de prendre le temps pour prendre vos produits en photo et les rédiger comme il faut.

C’est également bien d’avoir quelques clichés sur votre lieu d’exercice : votre ferme, votre atelier, votre boutique. Au final, le client visite votre site pour vous connaître, pour voir s’il peut vous faire confiance. Les textes, oui, il sont importants, mais l’image est roi sur internet. Si vous avez besoin d’un coup de pousse pour les images, contactez moi et je peux voir ce que je peux faire, ou je peux vous mettre en lien avec des photographes sympas dans le coin.

Savez vous qu’un internaute passe 3 seconds sur un site avant de se décider s’il veut continuer ou pas.

No man is an island, Aucun homme n’est une île, et notre site internet non plus. Il vous faut lier votre site aux réseaux sociaux, au moins à google plus, pour pouvoir avoir une visibilité sur le net. Peut être nous n’aimons pas ça, mais il faut faire un petit effort. Si vous avez besoin d’en discuter, je suis là.

Finalement, voulez vous faire de la vente en ligne ? C’est bien de le définir dès le départ, parce que cela demande en réalité deux systèmes différents, le site lui-même et le système de vente. Il faut compter cela dans notre budget.

Limites, définition & chiffres

En parlant du budget. Mettons nos chiffres noir sur blanc. Quand est-ce que vous pensez prendre le temps pour mettre votre site en ligne et faire la promotion du même ? Est-ce qu’il y a un élément qui arrive et ce sera bien d’avoir votre site ? Le travail d’un concepteur du web peut être fait dans le mois (pour un site de taille raisonnable) si tout contenu est préparé en avance, mais il faut prévoir le temps pour vous de réunir tous les éléments nécessaires pour la publication.

Ce budget, il est crucial que vous définissez le niveau d’investissement pour votre site. Combien êtes vous prêts de mettre dans ce projet ? Parce que, si vous faites ça bien et vous soutien votre site avec de la communication, vous allez gagner des clients fidèles. C’est sur. Donc préparez vous d’investir de l’argent et des heures.

idées autour du projet

Buts du site

Allons aux choses savoureuses : l’objectif de notre site. Quels sont vos attentes ? Quel fonction va votre site avoir dans votre entreprise ? et Qu’est-ce que vous voulez qu’il fasse pour vous ? C’est ici que nous pouvons être visionnaires.

Donc, comme nous avons mentionné, votre site a besoin d’un peu de soin. Je conseille souvent de faire de votre site un point de départ pour votre communication. Comme ça, vous vous occupez de votre site et de vos clients potentiels et je vous jure que cela va vous servir dans l’avenir. Des fois il s’agit de dix minutes par jour : jeter un œil sur les statistiques, répondre à un commentaire ou mettre à jour l’agenda des événements.

Mais, un site n’est pas destiné à une seule chose, pareille pour tout le monde. Il faut que nous décidons quel but notre site a pour notre entreprise.

Par exemple, pour mon client élagueur, son site est mise en ligne pour convaincre ces clients potentiels, qui le connaît déjà, ont entendu parler de lui ou l’ont trouvé sur les pages jaunes. Il a besoin d’une vitrine, une belle vitrine, claire avec des images sympas et authentiques.

Ma cliente qui vend des produits de décoration a décidé de mettre l’accent sur la boutique en ligne et ses créations. Elle veux atteindre plus de clients que ceux qu’elle peut atteindre à partir de sa boutique physique dans une petite ville en Suède. Donc, une autre stratégie.

Réfléchissez un peu autour de ces questions et mettez des listes. vous pouvez trier plus tard. Dans ce stade de planification, nous avons le droit d’être rêveurs.

Composants du projet

Maintenant nous avons défini une date limite, un budget, des éléments nécessaires pour la réalisation de notre contenu et nous avons commencé à dévoiler une stratégie possible pour notre site. Ce que je veux que vous fassiez maintenant, c’est de noter toutes les idées que vous avez eu pendant ce processus. Quels composants, dans le meilleur des mondes, vont être mises en avant sur votre site ? Des vidéos ? Des images ? Un podcast peut être ? Vous voulez peut être écrire un article par mois pour garder le contact avec vos clients fidèles ? Vous avez toutes les possibilités du monde, vous êtes libres de créer votre projet de rêve.

Puis, quand vous avez fait cela, vous pouvez commencer à tracer le projet réel. Avec votre budget et votre date limite, qu’est-ce que nous pouvons réaliser ? Dès fois, vous n’avez pas assez des connaissances pour savoir exactement ce que l’on peut faire et c’est dans ce cas que vous appelez un designer qui s’intéresse également aux stratégies et structures (comme moi par exemple).

Vous êtes toujours là ?! Vous avez tout fait ? Bon boulot ! Je suis ravie que vous trouvez utile cet article.

N’oubliez pas de télécharger le pdf interactif qui va avec ces articles et lire article #1.

Dans le troisième et dernier article nous allons nous occuper du contenu de votre site. C’est bien d’avoir des visions, mais à un point ou un autre, il faut concrétiser.

Préparer son site - le projet
Préparer son site web – votre Entreprise

Préparer son site web – votre Entreprise

Vous voudirez créer un site internet pour votre entreprise, mais vous n’êtes pas sûrs de comment et peut-être vous ne savez même pas pourquoi (mais oui, tout le monde dit qu’il faut un site web ! donc…).

Dans cette série d’articles, je vais vous guider dans un processus de réflexion qui va vous servir à clarifier vos idées et mettre en noir sur blanc, ce que pourrait être votre prochain outil de communication : votre site internet.

Pour démarrer cette série, nous allons nous occuper de vous, de votre entreprise et de vos clients. En définissant ce que représente votre entreprise et qui est votre client type, nous allons gagner en clarté dans votre communication.

Décrire votre entreprise

La première étape peut paraître superflue, vous savez qui vous êtes et ce qui vous faites. Mais en fait, cette étape est cruciale parce que nous ne vous connaissons pas. Décrire votre entreprise en quelques mots aide, non pas seulement votre équipe et vos collaborateurs de parler de vous, cet action aide également vos clients à vous comprendre et de revenir pour chercher ce dont il a besoin chez vous.

Un scénario

Imaginons que je veux un gâteau pour l’anniversaire de mon amie. Autour de moi, j’ai trois boulangers pâtissiers et je sais par expérience que M. Boulanger il fait du bon pain, et que M. Pâtissier fait des gâteaux merveilleux, par contre chez M. Toutbon on travaille avec des bons produits, en collaboration avec d’autres artisans et en plus, leurs cartons sont super sympas. Où vais-je pour acheter mon gâteau ? Je vais chez M. Toutbon bien sûr parce que je le comprends et il me donne une valeur supplémentaire. Mais attention ! Il est possible que M. Pâtissier travaille aussi bien que M. Toutbon, avec les mêmes genres de collaborations, mais il ne communique pas cela avec ses clients. Donc il perds.

Votre énoncé de mission

La description brève de votre entreprise va donc servir à préciser votre profil, de rester cohérent et à partir de cela, vous pouvez développer votre communication. Pour faire mieux encore : créez votre énoncé de mission. Une version compacte de votre entreprise en répondant aux questions suivants : Qui êtes vous ? Que faites vous ? Pour qui faites vous tout ça ? Pour ma part cette énoncé deviens

Mille Myriades crée des profils visuels et des solutions web pour petites entreprises passionnées en province.

Celle de mon client élagueur est un peu différent parce que son métier limite déjà son clientèle : Le client doit avoir un jardin ou un espace vert avec un arbre.

O2 l’Arbre s’occupe de l’entretien des arbres dans votre jardin.

En utilisant le mot jardin, plutôt qu’espace vert, Boris désigne des particuliers plutôt que des entreprises. Son client doit alors avoir un jardin, donc être propriétaire d’une maison, et ne pas avoir le moyen de faire son entretien lui même. Et cela, on comprend sans avoir à réfléchir. C’est direct.

Capter l’esprit de votre entreprise

Cette étape, vous l’avez probablement fait en créant votre entreprise, mais maintenant il faut la reprendre pour pouvoir la communiquer, d’abord à votre designer, puis à vos clients. Il faut mettre vos atouts et vos forces sous le nez de toutes les personnes qui passent devant chez vous, virtuellement ou en personne.

Ici, nous allons essayer de capter l’esprit de votre entreprise, quel est son caractère ? On peut faire cela de plusieurs façons. Moi, j’aime bien m’imaginer que l’entreprise en question est une personne que je dois décrire avec trois adjectifs, vous choisissez comme vous voulez. Prenons quelques exemples :

  • fidèle, traditionnelle et stable
  • souriante, féminine et honnête
  • brute, aventureuse et masculine

Ces groupes d’adjectives désigne en quelque sorte les premiers choix de design et des éléments présents dans votre communication et évidemment sur votre site.

Si vous voulez aller plus loin dans la description de votre entreprise, je vous invite de lire mon article Trois questions à se poser sur son intention.

Décrire votre client type

Nous venons de parler du fait que votre communication doit être clair pour votre client. Restons là-dessus. En définissant votre client type, des fois appelé votre client de rêve, votre communication va devenir plus claire et plus percutante. Nous le savons, nous pouvons pas plaire à tout le monde, et nous savons également qu’il y a des clients potentiels pour tout type de profil. Il faut juste trouver ces clients. Et cela, vous fait évidemment avec votre communication, votre site étant une partie importante de cette communication, si bien utilisé.

Pour décrire votre client, vous pouvez commencer par répondre aux questions suivants :

  • Qui est-ce ? (âge, statut social, lieu d’habitation, profession)
  • Quelles sont ses soucis, ses préoccupations, ses convictions ?
  • Quelles sont ses valeurs et ses opinions ?

Vous facilitez la vie de votre client

Votre entreprise va forcément résoudre un certain nombre de problèmes qui sont présents dans la vie de cette personne. En définissant ces problèmes nous allons nous rapprocher du discours que vous allez utiliser dans votre communication, et du genre de visuel que nous allons appliquer.

Il est certain que vous l’aidez avec quelque chose, mais

  • avec quoi précisément, et comment ?
  • Vous l’aide où ? Chez lui ? Dans son lieu de travail ? Là où il passe son temps libre ?
  • Votre service ou produit lui apporte quoi à votre client ? Du temps gagné ? La sécurité ? Un confort supplémentaire ? De quoi à manger ?
  • Comment veut votre client se sentir après un passage chez vous ?

Et peut être les questions les plus importantes :

  • Pourquoi choisirait cette personne votre entreprise plutôt qu’un autre ? C’est ici que nous allons trouver la spécificité de votre entreprise.
  • Quels sont vos avantages ?
  • Ce qui est unique chez vous, c’est quoi ?
  • Quelle histoire est derrière vos services ou vos produits qui fait de vous une entreprise tout à fait exceptionnelle ? (Parce que vous êtes uniques et exceptionnels)

Le contact entre vous et vos clients

Pour pouvoir détailler le stratégie de votre communication, nous allons également préciser les moyens de contact entre votre client et vous :

  • Par quels voies viennent vos clients chez vous ?
  • Ils apprennent votre existence par quel moyen ?

Si, comme dans votre cas, vous voulez créer une site internet, il faut être sûr que vos client se trouvent sur le net pendant un moment ou d’un autre. si c’est ne pas le cas, votre site internet va pas vous rapporter grand chose. Honnêtement, vous n’avez pas besoin d’un site web, mettez votre argent ailleurs.

Si, par contre, vous savez que les gens vous cherchent sur le net et que ils ne trouvent rien, il va falloir se dépêcher pour ne pas perdre le temps et des clients !

On résume

Pour préparer le travail de votre site internet, il faut pouvoir communiquer qui vous êtes, quels sont vos points forts, qui sont vos clients et pourquoi vos clients viennent vers vous. Ce travail est indispensable dans l’avancement d’une communication percutante. C’est notre première étape sur la voie vers un nouveau site internet ! On y va !

Dans le prochain article, si vous restez sur la décision de créer votre site internet, nous allons procéder par une description du projet.

6 éléments pour une identité visuelle

Un peu de soutien pour ton identité visuelle ?

Remplis ton info en bas et je t'envoie les détail de connexion à la bibliothèque Guides VIP.

Bienvenenue parmi nous !

 

Super ! Il ne reste qu'à confirmer ton inscription. Un mail est en route vers ta boite mail !

Un calendrier éditorial dans Trello?

Remplisse ton info en bas et le lien vers le tableau Trello est en route vers ta boîte mail.

Bienvenenue parmi nous !

 

Super ! Maintenant, le workbook est en route vers ta boîte mail.

Un peu de soutien pour la création de ton site ?

Remplisse ton info en bas et ton workbook Préparer ton site web pro est en route vers ta boîte mail.

Bienvenenue parmi nous !

 

Super ! Maintenant, le workbook est en route vers ta boîte mail.