Domaines et hébergements – c’est quoi la différence ?

par | Oct 17, 2018 | Site Web | 0 commentaires

Les entrepreneurs comme nous, devrons profiter à maximum du marketing presque gratuit qui consiste un site web.

Très peu coûteux, un site peut rendre une petite entreprise locale très visible, si on fait attention à quelques éléments de base : un site avec une adresse personnalisée, est le b.a. ba.
 

 
La différence entre domaines et hébergements

 

Appartement, Immeuble et la boîte aux lettres

On me demande souvent ce qu’il faut choisir, domaine ou hébergement ? , en mode domaine vs. hébergement. Ma réponse est : il ne faut pas ! Il n’y a pas de choix à faire !

Ce n’est pas des variations d’une seule choses, ce sont deux éléments nécessaires pour exister en ligne.

Lors d’un rendez-vous avec une cliente la semaine dernière, la question se posait : mais quelle est la différence entre le domaine et l’hébergement ?

J’ai essayé de trouver une explication qui dépasse les serveurs, le DNS et les SSL, d’expliquer les choses simplement.

Voici ce que j’ai trouvé :
 
 

  • Le site web, c’est votre appartement. Vous êtes locataire ou propriétaire. C’est votre chez vous en ligne.
  • L’hébergement est l’immeuble qui loge votre appartement. Sans lui, votre site ne serait qu’une idée, un objet abstraite.
  • Le domaine, lui, est donc votre adresse. Ce le domaine qui permets aux visiteurs de trouv
     

 
La relation site-domaine-hébergément

 

Des pièces détachées

Le site, le domaine et l’hébergeur peuvent s’acheter séparément. En principe.

Vous pouvez, par exemple, avoir plusieurs sites chez le même hébergeur. Ou bien, plusieurs domaines qui pointent vers le même site.

Certains hébergeurs, sinon tous (?) permets des sous-domaines. Cela est pratique quand on veut par exemple un lieu où montrer un certain aspect de son activité : shop.tonsiteweb.fr ou demos.tonsiteweb.fr.

Pour les multiples domaines, je conseille toujours d’acheter plusieurs domaines dès le départ. Moi, je me suis procurée l’extension .com et .fr directement.

De cette façon, personne peut venir te piquer ton nom, et on évite la confusion.

Mais comme ce n’est pas très cher, si on prévoit une présence en ligne assez importante : go crazy, défoulez-vous sur les noms de domaine !

La procuration d’un nom de domain se fait assez simplement, il faut juste s’assurer que le nom de domaine que vous souhaitez soit libre.
 
 

Ton site se loge dans un hébergement

Il y a une différence entre tous les plateformes DIY de site web, où la construction de votre site peut se faire sans connaissances techniques, et les plateformes comme WordPress, Joomla et Modx. En fait, il y en a deux. Sur ces derniers

  • vous êtes propriétaire de tout votre contenu, non pas seulement votre nom de domaine
  • vous ne payez rien pour le plateforme lui-même

Les plateformes de site comme Wix et Weebly gère votre nom de domaine et votre hébergement pour vous. Et il se fait payer le double par rapport au prix que vous paierez si vous en occupez tout seul.

Les hébergeurs, si vous trouvez un sérieux, vous aide avec tout le côté technique si besoin. Cela dit, un webdesigner n’est pas une mauvaise idée, comme ça vous pouvez vous occuper de votre métier plutôt qu’apprendre un autre.

Si cous voulez voir un peu plus sur les différences, j’ai un article qui reprend les fondamentaux : Bien choisir son site internet .

 
 

Mon avis sur l’installation en ligne

Les opinions se divisent autour de quelle solution il faut avoir pour une existence en ligne. Je n’ai pas d’opinion fixe. Mais je trouve logique que ce que je publie en ligne soit ma propriété.

Quand on débute avec un site web, et une entreprise, je ne suis pas contre des plateformes semi-gratuites comme Wix, Weebly et Squarespace. Mais plus vous êtes sérieux, plus vous vous investissez dans votre entreprise, plus je trouve que vous devrez construire votre appartement, acheter une place dans un immeuble et payer pour votre adresse.

Moi je paye 7€ par mois chez mon hébergeur et 15€ par an pour mon domaine. WordPress est gratuit et truffé de possibilités. Pour moi, il n’y a même pas à choisir.

Et, vous, vous faites comment ?