L’intuition et sa place dans mon processus de création d’identité visuelle

Fév 1, 2022 | Identité Visuelle, Marketing | 0 commentaires

Il y a quelques années de ça, j’avais une cliente qui utilisait son intuition et sa clairvoyance comme son métier. Un jour, alors qu’on était en train de travailler sur son site, elle m’a dit : “ c’est bien My qu’on est différent, moi j’ai mon intuition et toi tu es doué en informatique ”. Je me suis sentie blessée par ses mots, mais je ne savais pas trop pourquoi.

Plus tard j’ai compris pourquoi ses mots me dérangeait, être designer pour moi, c’est travailler avec son intuition en premier rang. Au moins c’est ma technique. Pas facile à expliquer, mais je vais essayer.

 

L’intuition – un essaie de définition

Larousse défini l’intuition comme “Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l’expérience.” C’est lié à un ressenti, une sorte de “il y a un truc, je le sens”.

En psychologie, il y a certains qui divise l’intuition en trois : l’intuition ordinaire, l’intuition experte et l’intuition stratégique. Les trois expliquent comment nous arrivons à naviguer par rapport au monde extérieur.

Je suis assez d’accord avec ça (oui on va pas contredire Larousse quand même) mais pour moi, il y a un côté spirituel à ça aussi. Une voix intérieure, un message de nos guides, de la source, du dieu, peu importe sa croyance, il y a un truc en plus qu’on ne peut pas expliquer.

 

Le branding* et l’intuition

*branding est en gros l’identité de marque – message, voix, stratégie et visuels

C’est tout beau tout ça mais comment ça match avec le branding ? Et bien, ça fait partie de mon processus. Souvent c’est dans deux endroits différents où mon intuition se manifeste le plus dans la manière dont je travaille.

 

01. Le contact

Pendant le RDV découverte, je fais connaissance avec la personne en face, on pose des questions à l’un et l’autre, je donne des conseils, je pose des questions sur la forme du projet, les envies, les besoins. ça c’est ce qui se passe à l’extérieur.

à l’intérieur, j’écoute. d’une manière très instinctive, je vais savoir si je vais travailler avec cette personne ou pas.

Des fois ça n’a rien à voir avec le projet en lui même ou si la personne est sympa ou pas, ça peut être une question d’alignement.

J’adore quand on sens le flow, quand les idées démarrent déjà avant que le projet soit fixé et que la communication passe sans soucis.

 

02. Le processus creative

Après avoir ramassé toute l’information dure, les souhaits de la personne en face, vers quelle imaginaire nous allons, je commence à travailler sur les visuels. Je prépare des propositions, des planches d’ambiance basées sur ce qui a été dit.

A ce moment là, j’ai souvent une sensation d’insatisfaction. ça gratte dans mon corps. Il y a un truc qui ne va pas.

Je commence alors à dériver du style souhaité par mon client (qui est souvent inspiré par un trend ou qqch qu’il a vu ailleurs) et vais vers quelque chose de plus alignée. La base de l’identité visuelle – les polices, les couleurs, quel style d’images, quel genre de logo – vient vers moi d’un seul coup. Je ressens un douceur dans mon corps. Yes, c’est ça. C’est ma proposition joker ! 9 fois sur 10, la personne en face me dis : “ahhh je n’ai pas du tout vu ça comme ça mais oui ! c’est ce que je voulais !“

Ce genre de décisions créatives, tout le monde qui travaille avec de l’art, de la musique ou autre chose qui est fondé sur la création le comprends. Ce sont des décisions intuitives, on ne les peut pas expliquer mais on le sens très fort quand c’est bon.

Après, évidement, la peur et le doute mettent des bâtons dans la roue, mais ça c’est une autre histoire.

presentiment

 

L’intuition – une question de confiance

C’est dans ce genre de processus, là où je peux utiliser mon intuition où le résultat va être le meilleur. L’identité visuelle va être alignée plus longtemps et les clients qui ont besoin de nous arrivent vers nous tout seuls. Mais ce n’est pas simple, je ne dirais pas ça.

Pour pouvoir fonctionner de cette façon, il y a une grosse partie de confiance qui doit se créer avant. C’est nécessaire que la personne en face de moi se sent en confiance et pareil de mon côté. Si je ne sens pas la confiance en face, mon intuition ne marche pas.

Heureusement, je suis gâté avec des personnes qui veulent travailler avec moi, qui m’inspire et avec qui il y a une confiance mutuelle.

Comme d’habitude, j’ai envie de faire ma curieuse : Comment tu utilise ton intuition dans ton business ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.